Menu Fermer

7 étapes à suivre pour changer d’emploi

Il fut un temps où les jeunes diplômés, jeunes travailleurs, intégraient une entreprise en CDI et y restaient jusqu’à la fin de leur carrière. Cette époque est révolu !

Ce qu’on appelait autrefois “carrière professionnelle”, caractérisée par une ascension linéaire dans la même société, n’a aujourd’hui plus lieu d’être.

emploi 3

D’après une étude de l’INSEE, un actif sur le marché de l’emploi changera en moyenne 4.5 fois d’employeur. Je vous laisse découvrir l’article présentant cette étude. Et ceci n’englobe pas les personnes souhaitant créer leur entreprise, à l’issue de plusieurs années de salariat.

Vous l’aurez compris, il n’y a pas lieu de s’inquiéter si, pour une raison quelconque, vous devez un jour changer d’activité professionnelle. Vous n’êtes pas le premier ni le dernier à qui ça arrive.

Sur ce blog, ma mission est de vous sensibiliser à l’importance de vous former à la recherche d’emploi et au développement personnel, notamment pour faire en sorte que ces périodes de transition se déroulent le plus aisément possible. Plus vous aurez de connaissances et plus vos démarches seront efficaces durant ces périodes.

Dans cet article, sera abordé les différentes étapes à suivre pour trouver un nouveau job, un job qui vous correspond et ceci, sans avoir à quitter votre emploi actuel. Ne vous en faites pas, vous partirez une fois que vous serez certain d’avoir trouver ailleurs.Winking smile

Je vous préviens, cet article risque d’être long car je souhaite ici détailler chacune des étapes qui vous conduiront vers votre objectif professionnel actuel. Smile

Prêt à débuter cette nouvelle aventure… ? C’est parti ! Open-mouthed smile

Changer d’emploi, étape 1 : Dans quelle direction aller ?

Avant toutes choses, il est primordial de s’interroger et de peser le pour et le contre, afin d’être certain de faire le bon choix. Cette étape ne doit pas être négligée car c’est elle qui vous permettra de vous décider.

emploi 2

Fondations de la connaissance de soi

En premier lieu, je vous encourage à poser ce que j’appelle les fondations de votre travail de connaissance de soi. Il s’agit d’exercices qui vous permettront de définir qui vous êtes, quelles sont vos qualités et comment les exploiter pour créer de la valeur, quels sont vos moteurs… En ayant ces bases, vous pourrez alors avancer dans la vie en ayant conscience de qui vous êtes, cela augmentera la probabilité que vous fassiez les bon choix et que vous vous lanciez dans des projets qui vous correspondent. Smile

Malheureusement, peu de gens prennent la peine de faire ce travail mais pourtant je vous assure que ça change une personne ! J’ai démarré cette étape d’introspection il y a environ 3 ans et depuis je ne suis plus le même. Pourquoi ? Parce que je me connais, je sais ce qui est important pour moi, je ne cherche pas à le cacher, je suis moi-même et je ne cherche pas à être un autre. Et ceci est valable aussi bien sur la plan personnel, que professionnel.

Tant que vous n’agirez pas en adéquation avec qui vous êtes (ceci implique également d’exercer l’activité professionnelle qui vous correspond), il y aura toujours quelque chose qui clochera… Vous ne vous sentirez pas épanoui à 100%.

De plus, une fois que vous aurez éclairci ces vérités sur votre personnalité et vos aspirations, vous vous lancerez dans les bonnes démarches d’amélioration. Par exemple, pour ma part, je suis quelqu’un qui apprécie l’harmonie. C’est ainsi, je suis quelqu’un de neutre, qui favorise la cohésion, qui va avoir tendance à créer des débats entre plusieurs personnes pour leur permettre de faire entendre leurs idées. En bref, pour régler des conflits, je ne vais pas chercher la confrontation directe, car je sais que ce ne sera pas efficace. Au final, que retenir de cela ?

Que je dois éviter les rôles dans lesquels je risque de me trouver chaque jour confronté aux autres. Les
rôles de ventes basés sur le démarchage ou les environnements de travail très compétitifs, par
exemple, ne feront que me frustrer ou me contrarier (la preuve, mon job d’ingénieur d’affaires ne me correspondait pas du tout).

A l’inverse, je vais plutôt travailler et m’améliorer sur un rôle de médiateur, plus ancré dans ma personnalité, un rôle qui va tirer les gens vers le haut et créer du consensus.

Saisissez-vous où je veux en venir ? Qu’il n’y a rien de mieux que d’être soi-même, à part être soi-même au top ! Winking smile

emploi 4

Ainsi, pour vous lancer dans ce travail d’introspection, je vous invite à lire et appliquer ces deux articles :

Faire un bilan personnel-professionnel avant de se lancer : Cet article propose une méthodologie qui vous permettra de déterminer vos qualités, vos aspirations, vos moteurs. Ce qui est intéressant, c’est que celle-ci se base avant tout sur l’avis de vos proches. Winking smile

Un excellent outil pour mieux se connaître : le Strengths Finder 2.0 : Ici, je présente les résultat que j’ai obtenus au test en ligne Strengths Finder, afin de vous montrer la pertinence de celui-ci. Dans cet article, tout est expliqué sur ce test qui permet vraiment de compléter le travail effectué avec le bilan personnel-professionnel. Vous y trouverez aussi un lien pour y accéder directement.Smile

Toutefois, son coût est de 20 euros mais à mon sens, c’est un investissement rentable. Si vous ne souhaitez pas les dépenser, aucun problème, le bilan personnel-professionnel vous donne déjà de très bonnes bases ! Mais à mon sens, vous gagnerez vraiment à faire aussi le Strengths Finder. Smile

Ca y est, vous avez fait ces tests (ou au moins le bilan personnel-professionnel) ? Parfait ! Vous pouvez passer à la suite !

Vos objectifs et vos valeurs

Je vous conseille aussi de réfléchir à vos objectifs professionnels, à court et long terme. Qu’avez-vous envie de devenir ? Que souhaitez-vous accomplir ?

emploi 14

Pour cela, je vous renvoie à mon article : Comment se fixer des objectifs pour s’accomplir dans ses projets professionnels et être heureux ?

Les “fondations de la connaissance de soi” vous permettront de définir clairement qui vous êtes. La suite logique est de construire un plan de ce que vous souhaitez réaliser sur le plan professionnel (vos objectifs à court et long terme), un plan qui sera ainsi en adéquation avec le précédent travail d’introspection. Winking smile Vos intentions sont peut-être encore floues à ce moment là et ça ne fait rien. Aidez-vous des principes évoqués dans cet article pour établir plusieurs objectifs potentiels, que vous pourrez affiner par la suite. Smile

De la même manière, je trouve qu’il est important de définir ses valeurs. C’est quelque chose que l’on fait rarement et pourtant tout le manque de sens que l’on peut ressentir dans nos projets ou dans nos relations est lié au fait que nous ne sommes pas en phase avec notre système de valeur…

Par exemple, lorsque j’étais ingénieur d’affaires, je trouvais le métier passionnant mais ce qui était demandé n’était pas en phase avec ce qui a de l’importance pour moi: tirer les gens vers le haut. Pour les entretiens d’embauche à mener, je devais notamment privilégier la quantité à la qualité des candidats que je recevais, un peu comme une grande enseigne de salon de coiffure qui reçoit des clients à la chaine, sans rendez-vous, sans véritable considération pour le client. J’ai horreur de ça !

Ainsi, je vous invite à vous poser les questions suivantes :

– En quoi je crois avec certitude ?

– Qu’est-ce que j’ai retenu de mon éducation ? Quels éléments de ma vie m’ont convaincu de cela ?

– Qui je veux aider ?

– Quels sont mes moteurs (En d’autres termes qu’est-ce qui me fait me lever le matin) ?

Non seulement cela va vous aider à définir plus clairement ce qui a de l’importance pour vous mais cela constituera aussi par la suite votre avantage concurrentiel : votre marque personnelle (ou personal branding).

Jusqu’ici, les résultats obtenus doivent vous permettre de commencer à vous poser les bonnes questions : Est-ce que mon job actuel correspond à ce que je suis ? Est-ce qu’il est en phase avec mes valeurs ? Est-ce qu’il peut s’inscrire d’une manière ou d’une autre dans mes objectifs de vie (personnels et professionnels) ?

Faire une liste Pour/Contre

Maintenant que ces questions vous trottent dans la tête, vous allez à nouveau prendre une feuille de papier ou ouvrir un document Word et faire deux colonnes.

A gauche, indiquez tous les “pour” : pourquoi resteriez-vous dans votre job actuel ? Cela peut être par exemple : “ce job me permet de travailler ma communication, compétence sur laquelle je veux me développer – l’ambiance est bonne, l’entente avec mes collègues est excellente – le cadre de travail en open space me convient – j’ai un salaire qui me permet d’adopter le style de vie qui me convient – Je peux mettre à profit mes qualités humaines en exerçant ce métier, je suis ainsi en accord avec moi-même – Les horaires sont adaptées à ma vie de famille – je souhaite continuer à travailler dans cette industrie…”

A droite, indiquez les “contre” : Pour quelles raisons devriez-vous quitter votre job actuel ? Cela peut être par exemple : “ce job ne me permet pas de monter en compétences dans ce qui compte vraiment pour moi – l’ambiance est exécrable, je ne m’entends pas avec mes collègues – le cadre de travail ne me convient pas – je ne suis pas satisfait de mon salaire – j’ai l’impression d’être un autre dans l’exercice de ce métier – ce job va à l’encontre de mes valeurs – Je n’ai pas assez de temps à consacrer à ma famille – je suis plus intéressé par d’autres secteurs d’activité…”

emploi 15

En bref, il existe une multitude de facteurs que vous devez prendre en considération pour faire votre choix.

Une fois que vous aurez fait cette liste, prenez le temps de réfléchir. Concertez-vous avec vos proches (ceux qui vous ont aidé à réaliser le bilan personnel-professionnel par exemple) si c’est nécessaire. Votre réflexion peut durer un certain temps ce n’est pas un soucis. Ne vous précipitez pas afin d’être certain de faire le bon choix.

Prendre la décision

Si vous vous apercevez que finalement votre job actuel correspond d’une manière ou d’une autre à ce que vous voulez dans la vie, et bien c’est top ! Arrêtez de lire cet article et célébrez le fait d’avoir découvert que vous étiez dans la bonne direction ! Smile

Si en fin de compte, vous en arrivez à la conclusion que c’est le moment de quitter votre job… Et bien célébrez aussi ! Open-mouthed smile En tout cas je vous félicite car vous faites partie des personnes qui refusent de subir et qui agissent pour prendre leur vie en main et tendre vers le bonheur (car c’est ce qu’on recherche tous au final hein… Il ne faut pas l’oublier Winking smile).

Si vous souhaitez vous lancer dans l’entreprenariat, je vous renvoie au blog Pose ta dem’, qui partage de l’excellent contenu pour les personnes qui souhaitent quitter leur job actuel pour créer leur entreprise. Smile

Si vous souhaitez quitter votre emploi actuel pour un autre, alors continuez à lire ! La suite de cet article va vous présenter chaque étape à suivre pour trouver ce nouveau job qui vous fait rêver Winking smile.

Quel job choisir ?

Tout le travail réalisé jusqu’à maintenant doit vous permettre d’éclaircir la nature de votre futur job. Deux cas de figure peuvent se présenter :

Occuper la même fonction. Vous êtes aujourd’hui Manager par exemple, et votre introspection a mis en lumière que seul le cadre de travail dans votre entreprise actuelle ne vous correspondait pas. Peut-être que vous allez chercher à exercer le même type de poste mais au sein d’un cadre différent (entreprise plus grande, locaux à proximité de votre logement, industrie différente…).

Trouver un métier différent : Ici, il existe une multitude de potentielles situations. La question à se poser est la suivante : “Comment construire la passerelle entre mon métier actuel et celui auquel je prétends ?”.

Peut-être avez-vous besoin de vous former… Ou peut-être que bien vous vendre sera suffisant ! Peut-être devriez-vous vous lancer dans une démarche réseau pour récolter des informations sur ce métier qui vous intéresse. Peut-être devriez-vous faire un bilan de compétences. Peut-être devriez-vous vous tourner vers un spécialiste de la reconversion, de l’orientation professionnelle ou un coach emploi, pour valider votre projet.

A vous d’asseoir la crédibilité de vos nouvelles ambitions professionnelles. Smile Cela peut prendre du temps mais rappelez-vous, ne vous précipitez pas et ne négligez aucune étape.

Changer d’emploi, étape 2 : Etablir un plan d’action

Maintenant que vous avez pris votre décision, il va falloir définir un plan d’action clair pour réaliser cette transition, c’est à dire bien s’organiser pour chercher un autre job, en parallèle de votre emploi actuel.

Qu’y a t-il concrètement à faire ?

Vous devez vous demander quelles sont les tâches à réaliser dans votre recherche d’emploi et estimer le temps que chacune d’elle peut prendre. Cela peut être par exemple :

Trouver des offres d’emplois dans son secteur d’activité. Pour cela, vous pouvez vous pencher sur les jobboards (Apec, Pôle emploi, Monster, Regionsjob…). Les métamoteurs de recherche d’emploi tel que Indeed sont aussi très efficaces pour dénicher des offres intéressantes. Pensez également aux offres d’emplois sur LinkedIn !

Faire des candidatures spontanées.

Etre actif sur les réseaux sociaux (LinkedIn notamment).

Rencontrer des personnes dans le but d’engager une démarche réseau. C’est probablement la meilleure manière de rechercher un job, surtout si vous êtes cadre, mais aussi la plus chronophage.

Rédiger vos outils de candidatures (CV, mail de motivation, pitch…).

En bref, vous devez lister toutes les actions à entreprendre dans le cadre de votre recherche d’emploi.

A quel moment me consacrer à ma recherche d’emploi ?

Lorsque vous aurez défini l’ensemble des tâches à accomplir, identifiez le temps libre dont vous disposez pour vous consacrer à votre recherche d’emploi. Partons du principe que vous disposez de 16h dans une journée (24-8heures de sommeil). A quels moments pouvez-vous vous pencher sur vos démarches de recherche ?

emploi 5

Dressez d’abord la liste de vos impératifs (job actuel, enfants…) et le temps que vous devez y consacrer.

Ensuite, identifiez les loisirs et activités dont vous pouvez vous passer (ou mettre au second plan) durant cette période de recherche d’emploi (Netflix, TV, activités ludiques mais non indispensables…).

A l’issue de ce travail, vous devez avoir identifié les créneaux horaires auxquels vous pouvez vous consacrer à vos différentes tâches. Smile

Comment agencer mon emploi du temps ?

Maintenant, il va s’agir de placer ces différentes tâches dans votre emploi du temps. Décidez des créneaux horaires auxquels vous souhaitez vous consacrer à l’envoi de candidature, à la rencontre de contacts réseaux… Pour cela, vous allez devoir vous montrer astucieux et sélectionner les heures les plus adaptées pour chacune de ces tâches. Par exemple, vous n’allez pas chercher à rencontrer un professionnel dans le cadre de votre démarche réseau un samedi.

Croyez-moi, être bien organisé va vous aider à ne pas perdre pied. Plus vous allez professionnaliser votre recherche d’emploi et plus celle-ci sera de courte durée.

Pour cela, je vous conseille d’utiliser un CRM, une base de donnée dans laquelle vous renseignerez toutes vos actions et vous collecterez toutes vos données (agenda, candidatures, entretien, démarche réseau, TO-DO list…).

Vous pouvez simplement utiliser un tableur Excel et rassembler toutes vos informations dans celui-ci. Néanmoins, il existe un CRM en ligne qui possède une excellente réputation : JobFinder. On peut ainsi avoir accès à une version gratuite et une version premium payante. Personnellement je n’ai jamais eu à m’en servir mais je n’ai eu que de très bons retours sur cet outil.

Vous pouvez également accéder à d’autres CRM gratuits sur internet ! Smile

Changer d’emploi, étape 3 : Cibler

Vous avez désormais une idée plus claire du job que vous visez et du temps que vous pourrez consacrer à sa recherche.

La suite consiste désormais à réaliser un ciblage bien précis.

emploi 6

Les entreprises

Vous allez sélectionner une centaine (OUI !) d’entreprises, structures ou entités dans les secteurs d’activité qui vous intéresse, ou proposant des cœurs de métiers proches de celui que vous souhaitez aujourd’hui exercer (exemple: vous souhaitez être ingénieur méthodes et vous découvrez sur le site d’une entreprise qu’il y a un bureau méthodes, ou, sur LinkedIn, vous tombez sur le profil d’un responsable méthodes).

Ce ciblage prendra en considération vos différentes contraintes (emplacement géographique, taille de l’entreprise…).

Puis, vous rentrerez alors toutes ses entreprises dans votre CRM.

Les personnes

Une fois que vous aurez identifié et listé dans votre CRM toutes les entités qui vous intéressent, vous allez faire la même chose mais avec des personnes.

Pour chaque société ou entité sélectionnée, votre objectif va être d’identifier la/les personnes en charge de votre fonction cible. Je reprends l’exemple ci-dessus : si vous souhaitez décrocher un poste d’ingénieur méthodes, vous allez chercher à contacter le responsable méthodes. Si vous souhaitez être commercial, visez le responsable commercial…

Pour cela, vous avez plusieurs solutions : LinkedIn (reste aujourd’hui la plus efficace à mon sens), vos anciens collègues, l’annuaire des anciens élèves de votre école, le site internet de l’entreprise…

Fixez-vous l’objectif de prendre contact avec chacune de ces personnes au moment venu ! Nous verrons à la cinquième étape comment faire cela. Winking smile

Les cabinets de recrutement

J’ai déjà évoqué dans cet article l’importance (surtout si vous êtes cadre) d’utiliser les chasseurs de tête durant votre recherche d’emploi ! Je vous invite à lire cet article afin de découvrir les avantages que cela va vous amener et comment procéder.

De la même manière, ciblez un maximum de cabinets de recrutement et rentrez-les dans votre CRM.

Les offres d’emplois

Cherchez également les différentes plateformes ou outils (Jobboards, LinkedIn, moteurs de recherche…) qui vous permettent d’accéder à des offres d’emplois qui vous intéressent.

Observez bien durant quelques jours les différentes offres que proposent chacune de ces plateformes. Puis, sélectionnez alors les 4-5 les plus pertinentes, celles vous paraissant être les “sources” d’offres les plus riches, dans votre propre cas de figure.

Ajoutez-les bien sûr à votre CRM. C’est sur ces plateformes que vous allez “chasser”. Winking smile

Changer d’emploi, étape 4 : “Vendre” sa proposition de service

Là ça devient intéressant ! Winking smile Après de nombreuses tâches administratives, nécessaires à la bonne orientation de vos démarches et à votre organisation, vous allez enfin passer à l’action et proposer vos services aux entreprises.

Il s’agit de l’étape où vous allez définir en quoi vous êtes une opportunité pour les entreprises, puis vous vendre à travers différentes méthodes que je vais vous présenter.

Créer sa proposition de service

Ce que vous avez à offrir aux entreprises se définit par votre package [savoir-faire métier + soft-skills]. C’est ce package que je nomme proposition de service.

Autrement dit, ce qui fera la différence dans votre recherche d’emploi, ce sont vos compétences professionnelles, vos qualités humaines, et la manière dont vous allez “vendre” ces aptitudes au cours de vos démarches.

Avant tout, je vous invite à télécharger gratuitement mon livre “Devenez LA personne dont les entreprises ont besoin”. C’est un guide que j’ai créé pour vous aider à construire, en 7 étapes, votre proposition de service.

emploi 7

Je sais ça fait beaucoup mais ne vous inquiétez pas, vous avez normalement déjà réalisé une grande partie du travail demandé dans cet ebook, si vous avez suivi à la lettre chaque étape de cet article. Winking smile L’intérêt de ce livre est surtout d’organiser les différentes données que je vous demande de récolter depuis le début de cet article (vos qualités, vos valeurs…), d’en identifier de nouvelles (compétences, contenu factuel…) pour construire une proposition de service claire qui va souligner ce que vous pouvez apporter aux entreprises.

Une fois celui-ci lu et appliqué, vous aurez normalement :

– Construit et mémorisé votre proposition de service.

– Créé vos outils de communication de base (CV, lettre/mail de motivation, Pitch de présentation) à partir de votre proposition de service.

– Compris comment adapter ces outils de communication au job auquel vous postulez

Tout ce que vous avez à faire pour recevoir cet ebook, c’est de m’indiquer, dans le formulaire en bas de cet article, votre prénom et l’adresse mail à laquelle je dois vous l’envoyer, et je vous le fais parvenir immédiatement ! Smile

Construire votre marque personnelle

Ce qui est super avec la proposition de service, c’est que vous avez désormais en main tous les éléments qui font de vous une personne légitime pour le job que vous visez. Winking smile

En clair, vous avez réalisé un travail dont le résultat démontre que vous êtes une personne avec des qualités X et un savoir-faire métier Y, package de compétences que demandent justement les entreprises, pour l’exercice du job que vous visez.

La suite consiste à décliner cette proposition de service (c’est à dire ce package de compétences) à travers tous vos outils de communication.

Si vous avez bien appliqué les exercices précédents, vous avez normalement déjà fait cela pour les outils abordés dans mon ebook (CV, mail/lettre de motivation, Pitch, Success Stories).

Vous allez maintenant suivre la même démarche pour les autres outils, présentés ci-dessous. Smile

A – LinkedIn

On ne va pas se le cacher, LinkedIn est un outil FONDAMENTAL pour votre recherche d’emploi ! Si vous n’avez pas encore de compte sur ce réseau social, mettez tout en pause et foncez en créer un ! Winking smile

Aujourd’hui, nous vivons dans un monde régenté par le digital. Ainsi, la bonne utilisation de LinkedIn peut constituer un atout de poids pour vos démarches. La bonne configuration de votre profil LinkedIn et l’application de quelques actions très simples va vous permettre d’attirer de nombreuses opportunités et d’accélérer le processus de recherche d’emploi.

Le fonctionnement de LinkedIn est assez simple. Il est similaire à celui de google. Pour résumer, lorsque les recruteurs effectuent une recherche sur LinkedIn, celle-ci est réalisée à travers des mots-clés.

Par exemple, si un recruteur recherche un ingénieur méthodes aéronautique, il pourra taper dans la barre de recherche des mots-clés tels que: “Ingénieur”, “Méthodes” (mots clés “métiers”), “imprimantes 3D” (mot clé “produits”), SOLIDWORKS (mot clé “technique”), “aéronautique” (mot clé “secteur”)…

Votre travail consiste donc à identifier et à dresser une liste de “tous les mots clés de vos expériences professionnelles passées”, liés de près ou de loin au métier que vous visez aujourd’hui.

Posez-vous donc la question suivante: « Quels mots clés pourraient être utilisés pour rechercher un [votre métier cible] ? ».

Il existe quelques astuces pour vous aider à répondre à cette question. Vous pouvez par exemple observer les profils des personnes exerçant le même job que celui que vous visez, visiter les sites web des sociétés ciblées, leurs pages Facebook et Twitter…

Plus ces mots-clés seront judicieusement insérés au sein de votre profil, plus vous serez bien référencé par l’algorithme de LinkedIn et plus vous aurez de chances d’être repéré par les recruteurs lors de leurs recherches.

Les mots clés sélectionnés (essayez d’en avoir entre 10 et 15) doivent alors être renseignés à plusieurs endroits, au sein de votre profil :

– Dans le titre.

– Dans la légende et la description des éléments multimédias.

– Dans la zone compétence.

– Dans les descriptions et titres de vos expériences passées.

– Dans votre résumé.

emploi 8

Il y a un autre point qui est crucial pour avoir de l’impact sur les recruteurs via LinkedIn: il s’agit de votre résumé.

Le principe est de résumer votre parcours (à la manière du pitch) afin d’éveiller les émotions de votre lecteur. Vous devez lui donner envie de prendre contact avec vous.

Concernant la structure de votre résumé, il n’y a pas de règles absolues à suivre mais voici tout de même un exemple de trame que vous pouvez utiliser :

Commencez par vous présenter en résumant en quelques mots le professionnel que vous êtes. Exemple : “Je suis un chercheur, spécialisé dans le développement d’applications biotechnologiques”.

Résumez ensuite votre parcours en 2-3 grandes étapes . “J’ai débuté ma carrière professionnelle en 1994, en tant qu’Ingénieur de Recherche dans le secteur du biomédical au sein de la société X. J’ai ensuite occupé durant 12 ans le poste de Responsable de Laboratoire de la start-up Y, spécialisée dans la fabrication de molécules fonctionnelles, pour des applications biologiques et à des fins de diagnostics. Ayant l’intention de continuer à faire progresser le monde médical, je suis devenu Directeur Scientifique de la société Z, poste que j’ai occupé durant 9 ans.”

Citez vos succès probants, les fameuses success stories présentées dans la partie précédente. Je vous suggère d’en présenter deux ou trois, dans un format assez court.

Indiquez votre situation actuelle : “Pitchez” en quelques mots votre projet professionnel.

Indiquez une citation qui vous plait ou une anecdote sympa, tirée de votre histoire personnelle.

Renseignez vos coordonnées (téléphone et adresse mail).

Ce n’est qu’un exemple de structure, à vous de choisir celle qui vous parait la plus adéquate. Winking smile

Enfin, pour attirer l’attention sur LinkedIn, il est intéressant de se montrer actif. Il y a deux manières de le faire :

Partager du contenu lié à votre cœur de métier ou au secteur d’activité visé (articles ou posts LinkedIn, autres médias…).

Créer son propre contenu pour gagner en visibilité et ainsi promouvoir votre “identité professionnelle”. Si par exemple vous visez un job de Responsable Laboratoire dans le domaine du biomédical et que vous rédigez un article sur une nouvelle molécule découverte aux USA, vous allez envoyer un message fort aux recruteurs !

Si vous ne vous sentez pas encore prêt à rédiger un article long, vous pouvez débuter en publiant des posts de quelques phrases. C’est déjà une excellente manière d’attirer l’attention et de promouvoir votre marque personnelle.

B – L’image professionnelle

L’image que vous renvoyez va également avoir un impact considérable sur votre recherche d’emploi. C’est triste mais c’est ainsi : nous sommes dans un monde régenté par l’apparence et l’esthétique.

Dans le livre le Marketing de soi (lien affilié), on peut retrouver plusieurs sondages intéressants. A la question : “A combien estimez-vous le poids de l’apparence dans le cadre du recrutement ?”, près de 80% des recruteurs ont répondu que ce critère est important ou assez important.

Puis à la question: “Pour départager deux candidats de mêmes compétences, quels sont vos critères de choix ?”, ils sont 82% à répondre “la façon de se présenter” et 64% “L’apparence physique en générale”.

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire : soigner votre hygiène, votre coiffure, votre style vestimentaire car ce sont des critères qui vont avoir de l’importance pour le recruteur lorsqu’il fera son choix…

Pas de panique, je vous détaille tous ce qu’il y a à faire pour adopter un body language (langage du corps) qui va mettre en avant votre image professionnelle, au sein des articles suivants Winking smile :

Comment s’habiller pour un entretien d’embauche ?

Maîtrisez le langage corporel durant les 5 étapes de l’entretien

Comment adopter une communication qui attire les opportunités ? (notamment la partie sur la communication non-verbale)

C – Les autres outils différenciants

Dans cet article, j’ai parlé du CV, du mail de motivation, du pitch de présentation ou encore de la success story (outils présentés dans mon ebook “Devenez LA personne dont les entreprises ont besoin).

Toutefois, ce qu’il faut retenir, c’est qu’il existe une multitude de méthodes pour attirer l’attention ! Car c’est justement le but des outils différenciants : sortir du lot et vous démarquer. Winking smile

emploi 10

 

Soyez donc créatif ! Demandez-vous : “Dans mon cas de figure (autrement dit dans mon cœur de métier), quels outils puis-je utiliser pour me démarquer des autres candidats ?”.

“Pourquoi ne pas réaliser un CV vidéo ?!”

“Pourquoi ne pas rédiger plusieurs super slides (je vous présente cet excellent outil dans cet article) et les avoir sur moi pour chaque entretien ?!”

A vous de voir avec quels outils vous êtes le plus à l’aise et lesquels sont les plus adaptés à votre propre cas de figure. Winking smile

Vous savez désormais comment rechercher un job de manière efficace, alors n’attendez plus et lancez-vous ! Commencez à répondre à des offres d’emplois, à déposer votre CV sur les sites des chasseurs de têtes, à bâtir votre présence sur LinkedIn, à envoyer des candidatures spontanées à vos entreprises cibles…

Toutefois, je vous déconseille de rester uniquement chez vous, derrière votre PC ! Il est aussi très utile d’établir le contact avec d’autres professionnels de votre secteur, afin de les rencontrer physiquement. Nous allons voir pourquoi et comment faire cela, à l’étape suivante.

Changer d’emploi, étape 5 : “Sortez de chez vous !”

Le réseau

Il est clair qu’il n’a jamais été aussi simple d’établir des contacts et de développer son réseau, via le web (LinkedIn notamment). Toutefois, se contenter de travailler de chez soi est à mon sens une grave erreur.

Nous restons des êtres sociaux ! C’est pour cela que je vous encourage vivement à enclencher une démarche réseau dans votre recherche d’emploi.

Premièrement, il a été démontré que aujourd’hui, environ 75 à 80% des cadres confirmés décrochent un emploi grâce à leur réseau… sacré chiffre !

En plus de cela, le fait de rencontrer d’autres personnes et de parler de votre métier (ou de celui que vous envisagez de faire si vous optez pour une reconversion) vous permettra de vous sentir moins seul dans cette période de recherche. En effet, l’aspect “chercheur derrière son PC” peut avoir tendance à peser pour certaines personnes.

“Aller dénicher les opportunités sur le terrain” vous donnera vraiment l’impression d’être proactif et cela va booster votre confiance en vous… et probablement vos résultats !

Mais au final, qu’est-ce que la démarche réseau exactement ? Comment démarrer ?

Pas de panique ! J’ai rédigé un article, proposant une méthodologie complète à appliquer : Utiliser son réseau pour trouver un job en 3 étapes. Winking smile

emploi 11

Certaines personnes sont naturellement à l’aise d’un point de vue relationnel et vont adorer la démarche. D’autres, plus réservés, auront plus de difficultés.

Mon conseil est le suivant : soyez curieux ! Testez et voyez, après 4 ou 5 rendez-vous, comment vous vous sentez et quels résultats vous avez pu obtenir.

Comme vous venez de le lire, c’est une méthode qui, bien exploitée, peut amener des résultats fantastiques. Cela vaut vraiment le coup de l’essayer.

Aller toquer aux portes…

Durant votre recherche d’emploi, la clé est de récolter un maximum d’informations sur vos cibles (c’est à dire les entreprises, les salariés…). Pour cela, vous devez vous comporter comme une fouine ! Faites preuve de curiosité et n’hésitez pas à vous déplacer pour aller à la rencontre des décisionnaires que vous avez ciblés à l’étape 3.

Sélectionnez-en un et présentez-vous devant les locaux de sa société (avec votre plus belle chemise et votre plus beau sourire), en indiquant au standardiste à l’accueil que vous vous êtes déplacé pour le rencontrer. Précisez bien qu’un court échange (5 minutes par exemple) sera suffisant.

Si c’est possible, et bien c’est super ! Faites lui un bel elevator pitch, puis donnez-lui votre CV.

Si vous ne pouvez pas rencontrer cette personne, ce n’est pas grave du tout, laissez votre CV et votre lettre (courte et directe bien entendu) à l’accueil. Au final, une minorité de candidats prennent la peine de se déplacer, et en faire partie va considérablement booster votre visibilité !

Si vous souhaitez absolument contacter un cadre dirigeant quasi inaccessible, vous ne pourrez bien entendu pas utiliser cette technique.

Toutefois, il existe une astuce que je trouve géniale et qui peut vraiment faire la différence.

Je suis tombé il y a quelques mois sur un extrait d’une conférence de David Laroche, qui est un entrepreneur qui m’inspire énormément.

Un de ces élèves, exerçant dans le domaine de l’économie et de l’argent, avait pour objectif d’établir le contact avec un de ses modèles. Malheureusement, l’homme en question étant très sollicitée, il était difficile de parvenir à le joindre par la voie traditionnelle.

Voilà comment il s’y est pris : il a rassemblé tous les travaux accessibles de la personne qu’il souhaitait rencontrer, et en a réalisé une synthèse. Le bilan qu’il a obtenu lui a permis de démontrer que son idole avait atteint de meilleurs résultats que Warren Buffet sur certains aspects techniques…!

Est-ce que vous vous rendez compte de l’impact positif que cela a du avoir sur cet économiste lorsqu’on lui a annoncé que M.Buffet avait fait moins bien que lui dans certains domaines…

D’une part, il ne faut pas oublier que tous le monde est sensible a la flatterie et d’autre part, l’élève de David a amené tellement de valeur à son idole que celui-ci ne peut que lui accorder du temps après cela !

emploi 12

J’espère que cette astuce pourra vous inspirer et que vous aurez l’occasion de la tester dans votre propre cas de figure. Winking smile

A titre d’exemple, vous pouvez notamment faire parvenir à votre cible un graphique montrant que son entreprise est meilleure que la concurrence ! Si vous souhaitez rencontrer une de ces personnes inaccessibles, vous devez trouver ce qui la touche, ce qui a vraiment de l’importance pour elle.

N’oubliez pas que pour avoir des renseignements sur quelqu’un, LinkedIn est votre allié. Winking smile

En recherche d’emploi, il est très important de ne pas rester derrière son écran à attendre que les résultats arrivent. Soyez proactif et allez à la rencontre des gens !

Bien entendu, les étapes 4 et 5 de cet article sont simultanées : elles doivent se dérouler en même temps ! Smile

Changer d’emploi, étape 6 : Trouver ce qui fonctionne

6 à 8 semaines après le début de vos démarches, si vous n’avez toujours pas trouver votre nouvel emploi, pas de panique c’est tout à fait normal. Winking smile Sachez qu’à l’heure actuelle, un candidat met en moyenne 7 mois avant de trouver la perle rare… Donc vous voyez, cela prend du temps pour tout le monde.

Toutefois, ce qui est très important au cours de votre recherche d’emploi, c’est la méta-persévérance ! Vous ne devez à aucun moment lâcher le morceau mais gardez cependant un œil critique sur ce que vous faites.

C’est ainsi qu’à ce moment de votre recherche d’emploi, je vous demande de regarder ce qui, jusqu’à présent, a le plus fonctionné ! Entre :

– Votre démarche réseau

– Vos candidatures spontanées

– Vos réponses aux offres d’emplois

– Les cabinets de recrutement

– Et vos différentes autres démarches de candidatures

Quelle(s) méthode(s) a donné le plus de résultats (réponses, entretiens décrochés…) ?

Effectuez le même raisonnement sur le type d’entreprise, le métier (si vous en ciblez plusieurs différents), le secteur d’activité…

Pour le(s)quel(s) avez-vous eu le plus de résultats jusqu’à présent (réponses, entretiens décrochés…) ?

L’idée est d’identifier ce qui, pour l’instant, a le mieux fonctionné durant votre recherche d’emploi. Une fois que vous aurez fait cette analyse, je vous recommande de focaliser 80% de vos efforts sur les process qui vous amène les meilleurs résultats. Bien entendu, j’ai dit 80 donc n’abandonnez pas non plus les autres méthodes utilisées mais concentrez-vous surtout sur ce qui marche. Winking smile

emploi 9

Voilà ! Vous avez normalement tous les outils pour trouver votre nouveau job ! Open-mouthed smile Bien entendu, comme je le répète souvent, la recherche d’emploi n’est pas une science exacte… Il n’y a pas de meilleures manières de faire mais seulement de bonnes et de mauvaises. Testez les différents outils proposés dans cet article et voyez, dans votre propre cas de figure, ce qui a le plus de succès.

Puis, persévérez jusqu’à atteindre le Nirvana… Winking smile

Changer d’emploi, étape 7 : “Faites vos bagages !”

Ca y est ! On vous a enfin fait une proposition que vous avez l’intention d’accepter ! Open-mouthed smile

L’objectif est maintenant de gérer la transition. Si vous êtes en CDI, vous aurez normalement un préavis de 3 mois, si vous êtes cadre, et de 1 mois, si vous ne l’êtes pas. Toutefois, cela peut aussi dépendre de votre contrat de travail ou encore de la convention collective, je vous invite à vous renseigner à ce propos.

Bien entendu, il faut que votre nouvel employeur soit d’accord pour que votre prise de poste se fasse à l’issue de votre contrat actuel. C’est une chose que vous devez négocier lors de vos entretiens. Toutefois, c’est une situation courante, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.Winking smile

Lorsque tout est bouclé pour votre futur contrat, envoyez donc une lettre de démission à votre employeur, avec accusé de réception, pour formaliser votre départ.

emploi

Pour ma part, lorsque j’ai démissionné de ma précédente société, j’en ai informé ma manager, juste avant que la lettre ne soit envoyée, afin de rester cordial. Je vous conseille de faire la même chose: fixez un rendez-vous avec votre employeur pour lui annoncer et faites en sorte que la lettre soit prête à partir, à l’issue de cet échange.

Il est très important de garder de bons rapports avec votre ex-employeur. On ne sait jamais, il peut tout à fait devenir un “allié” dans votre réseau professionnel et éventuellement un jour, vous recommander, ou même travailler avec vous d’une quelconque manière.

Faites donc en sorte de continuer à lui amener de la valeur durant vos dernières semaines dans sa société. Vous avez déjà gagné n’est-ce pas ? Vous l’avez trouvé ce nouveau job qui vous correspond ! Alors autant prouver votre professionnalisme durant cette période de recouvrement. Winking smile

Un changement d’emploi est toujours une période délicate, nécessitant de nombreuses actions à entreprendre et une vraie organisation.

Toutefois, en professionnalisant le processus de recherche, vous allez non seulement écourter cette phase de votre carrière mais aussi optimiser vos chances de trouver votre job idéal ! Winking smile

Il n’y a pas de secret ! Dans la mesure où il existe de plus en plus de candidats sur le marché de l’emploi, vous allez absolument devoir vous démarquer si vous souhaiter sortir du lot. C’est ainsi que je vous recommande de tester toutes les techniques proposées dans cet article afin de déterminer lesquelles sont les plus efficaces dans votre propre cas de figure.

Plus vous serez actif dans votre recherche d’emploi et multiplierez ainsi les méthodes de candidatures, plus vos chances de dénicher la perle rare seront grandes.

Ne vous inquiétez pas si cela prend du temps, l’important est d’être constamment dans un processus d’action et d’avancée. Il n’y a aucune urgence puisque aujourd’hui vous êtes déjà salarié, vous n’avez donc aucune raison de vous précipiter. Faites les choses par étape et soyez patient… Avec les bonnes méthodes et une parfaite organisation, les résultats finiront forcément par pointer le bout de leur nez. Winking smile

emploi 13

Je récapitule les 7 étapes :

– Déterminez la direction à donner à votre trajectoire professionnelle et à votre vie en général (car les deux sont liées bien entendu). Pour cela, entamez un travail de connaissance de soi et déterminez par le biais des méthodologies proposées vos objectifs, vos valeurs, votre orientation.

– Ensuite, établissez un plan d’action concret et mettez en place un système d’organisation qui vous permettra de vous consacrer à vos recherches en parallèle des impératifs de votre vie actuelle.

– La troisième étape consiste à réaliser un ciblage bien précis (entreprises, décideurs, plateformes d’offres…)

– Puis, vous allez ici définir clairement votre valeur ajoutée : la proposition de service. Par la suite, vous déclinerez celle-ci sous la forme d’outils performants qui vont “travailler” pour vous durant le processus de recherche d’emploi (CV, outils différenciants, LinkedIn…)

– La cinquième étape pourra être appliquée conjointement à la quatrième : vous allez sortir de chez vous pour aller provoquer des opportunités ! Activez la démarche réseau et approchez les décisionnaires pour vous faire remarquer !

– La sixième étape consiste à faire un bilan de vos premières semaines de recherche et à définir ce qui, pour l’instant, a le mieux.

– Enfin, lorsque vous avez déniché la perle rare et que tout est bouclé d’un point de vue contractuel, engagez les démarches avec votre employeur actuel pour mettre en place la période de transition. Smile

N’hésitez pas à me faire un retour concernant vos différentes démarches en m’indiquant vos résultats et les méthodes qui fonctionnent le mieux pour vous ! D’ici là, restez motivé, vous allez finir par trouver. Winking smile Je vous souhaite bon courage dans vos recherches ! Open-mouthed smile

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "Devenez LA personne dont les entreprises ont besoin" :)