skip to Main Content
Comment Faire Un CV Quand On A Peu D’expérience ?

Comment Faire un CV quand on a peu d’expérience ?

Tu envoies des candidatures à la pelle et malgré cela, tu n’obtiens pas les résultats voulus ? Les semaines passent, tu fournis énormément d’efforts mais malheureusement, c’est toujours la même histoire: peu de retour des recruteurs, peu d’entretiens décrochés et surtout la sensation de pédaler dans la semoule…

Je connais le coupable : ton CV. Ne te leurre pas, le CV des débutants sans expérience présente souvent les mêmes erreurs, des erreurs qui empêchent les candidats de décrocher des entretiens. Ce n’est ni un problème d’expériences professionnelles, ni un problème de diplômes, ni un problème de motivation, mais simplement un problème de CV pas assez vendeur !

Et il n’y a rien d’étonnant à cela. Que ce soit à l’école ou encore au Pole emploi, personne ne nous a vraiment appris comment faire un CV. En effet, je me remémore les conseils que nous avons reçu durant notre cursus : “Rédiger un CV qui présente son parcours” ou encore “renseigner une rubrique loisirs dans son CV“… En repensant aujourd’hui à toutes ses conneries (je suis crue mais c’est la vérité), je suis mort de rire. Disons plutôt que je ris jaune.

Car pour qu’un CV décroche entretien sur entretien, il faut faire exactement l’inverse de tous ce qu’on nous a enseigné durant notre parcours… C’est ce que je vais te montrer dans cet article.

Dans un premier temps, nous allons voir comment faire un CV simple et efficace. Pas besoin de réinventer la roue pour obtenir des résultats, il suffit simplement de faire quelque chose de concis et d’efficace. 😉

Dans un second temps, nous évoquerons le titre du CV. Il s’agit d’un élément fondamental pour lequel une erreur équivaut à un carton rouge pur et dur. Tu découvriras également quelles sont les informations générales (langues, adresse mail, adresse postale…) à renseigner et à ne pas renseigner dans un CV débutant.

Ensuite, viendra la partie à mon sens la plus importante : le contenu du CV. En effet, pour un CV sans expérience (ou avec peu d’expérience), il existe des erreurs qu’il faut éviter à tout prix. Je te montrerai ce qu’il faut faire pour ne plus être vu comme un candidat “trop jeune” ou “avec peu d’expérience”.

Après avoir lu cet article, je t’assure que ton regard sur le CV ne sera plus le même… En appliquant les principes que nous allons évoquer, non seulement ton CV va enfin décrocher des entretiens mais surtout, avec cette approche que je te propose, basée sur la psychologie et l’efficacité, plus besoin de passer des heures à envoyer des dizaines de candidatures qui ne mènent à rien : tu vas désormais te concentrer sur l’essentiel.

Comment Faire un CV Simple et Efficace

Ici, nous allons aborder un premier point fondamental et sur lequel beaucoup de gens se trompent.

En effet, de nombreux débutants sans expérience pensent que n’avoir qu’un ou deux stages (ou expériences professionnelles) à présenter dans leur CV va les pénaliser.

Ainsi, ils décident de balancer le plus d’informations possibles dans leur CV (quitte à parfois utiliser plusieurs colonnes) pour compenser ce “vide” ou encore, de miser sur le design en téléchargeant un modèle de CV gratuit sur le web.

Le problème avec cette approche, c’est que le CV se retrouve rapidement surchargé d’informations et de couleurs : cela rend la lecture difficile.

Or, c’est la sobriété qui rendra ton CV percutant.

Pourquoi à ton avis ?

Pour cette simple raison : un recruteur passe entre 15 et 30 secondes maximum sur ton CV.

Tu dois donc faire en sorte que, durant ces quelques secondes, le recruteur soit pleinement concentré sur les éléments qui te mettent en valeur pour le job que tu vises.

Par conséquent, il faut éviter à tout prix de le distraire par des couleurs trop criantes, une police peu lisible, une mise en page rendant la lecture difficile et surtout, par des informations de ton parcours qui ne te mettent pas en valeur pour le job que tu vises.

Comment Faire un CV quand on a peu d’expérience ?

Voici plutôt la structure que je te suggère d’adopter pour rendre un CV “sans expérience” simple et efficace :

  • Fais un CV d’une page.
  • N’utilise pas de couleurs trop criantes, reste sobre (noir, bleu…).
  • Utilise une seule colonne afin que ton CV soit lisible en seulement quelques secondes.
  • Utilise du gras, des polices différentes, des encadrés… Plus une information est pertinente pour ta candidature, plus elle doit occuper une place importante dans la hiérarchie visuelle, autrement dit, plus elle doit attirer l’œil.
  • Utilise un titre pour ton CV, ainsi qu’un sous-titre qui, ensemble, résument qui tu es d’un point de vue professionnel.
  • Utilise une rubrique “expériences professionnelles” pour présenter tes stages (ou jobs si tu as quelques années d’expérience).
  • Ne mets pas de rubrique “diplômes” ! Cela paraît étonnant mais en général, seul le dernier obtenu est pertinent (si par exemple tu as un bac+2 ou un bac+5, inutile de préciser que tu as le bac). Il est donc inutile de consacrer toute une rubrique aux diplômes. Je te montrerai dans la dernière partie ce que tu peux faire à la place.
  • Oublie la rubrique “loisirs” du CV qui fait à mon sens trop étudiant. Ajoute seulement une rubrique “centres d’intérêt” ou “autres” si tu estimes que certaines de tes activités extra-professionnelles te mettent en valeur pour le job que tu vises.

Retiens bien que la forme de ton CV doit être pensée pour rendre celui-ci simple à lire et donner facilement accès aux informations les plus pertinentes.

Voyons maintenant quels éléments renseigner dans son CV pour rendre celui-ci percutant.

Le Titre du CV

Ah le titre du CV !

Un élément si important et pourtant si souvent négligé.

Pour résumer : grâce au titre et au sous-titre de ton CV, on doit savoir qui tu es d’un point de vue professionnel.

En fait, ton CV c’est comme une carte de visite.

Comment Faire un CV quand on a peu d’expérience ?

Une bonne carte de visite doit permettre à la personne qui la lit de savoir à qui elle à affaire : “Eric Dupont, Directeur d’agence / Société ImmoRenta : votre partenaire en immobilier locatif courte durée”, “Jean Galop, Ingénieur Technico-commercial / Société Dessouter : fournisseurs d’outils électriques industriels pour l’aéronautique”

Lorsqu’on nous tend une carte de visite mentionnant ce type d’informations, on sait directement qui on a en face de nous et quelle est sa proposition de valeur.

Tu dois donc appliquer ce principe au titre de ton CV.

Je ne te ferai pas l’affront de dire qu’il faut ainsi éviter de le nommer «Curriculum Vitae» ou «CV» …

Comment Faire un CV quand on a peu d’expérience ?

Utilise plutôt l’intitulé du job que tu vises.

Si celui-ci ne correspond à aucun poste que tu as un jour occupé, tu peux également proposer une “synthèse” de ton parcours professionnel.

Si par exemple tu vises aujourd’hui un poste de Chef de Projet dans l’industrie automobile et que jusqu’à présent tu étais Ingénieur R&D (Recherche et développement) dans cette industrie, tu peux simplement indiquer “Ingénieur Automobile”.

Ensuite, utilise un sous-titre pour ajouter un complément d’informations à ton CV.

Tu peux par exemple préciser tes années d’expérience dans un secteur d’activité particulier, une spécialisation, un objectif précis

Tu as l’embarras du choix, du moment que c’est pertinent pour ta candidature. 😉

Il existe une autre possibilité pour le sous-titre : mentionner une section “à propos”, dans laquelle tu proposes le même contenu informatif mais en une ou deux phrases.

Pour un jeune qui a peu d’expérience, cela peut notamment être intéressant de définir son objectif professionnel du moment dans cette section.

A toi de voir ce qui est le plus pertinent dans ton propre cas de figure. 🙂

Les informations générales du CV Débutant

Les informations de contact du CV débutant

Là aussi, je retrouve quasi-systématiquement de nombreuses informations qui à mon sens ne sont pas forcément nécessaires dans les CV premier emploi ou les CV des débutants avec peu d’expérience : l’adresse de résidence ou l’âge par exemple.

Imagine que tu habites à Lyon et que tu vises un poste à Mâcon (45 minutes minimum entre les deux villes).

A ton avis, lorsque le recruteur prendra connaissance de cette information, quelle est la première chose qu’il va se dire ?

Probablement que la route entre ton logement et l’entreprise te pénalisera dans l’exercice de ton travail.

Même si tu es matinal, même si tu as l’intention de déménager une fois en poste, le recruteur n’aura pas le temps de faire tous ces calculs durant les 15-30 secondes de lecture de ton CV.

L’objectif de ce document est uniquement de te faire marquer des points. Et avec ce type d’informations tu vas en perdre.

C’est la même chose pour l’âge.

Les phrases “Vous n’avez pas assez d’expérience pour ce poste”, “3 ans d’expériences minimum requises pour ce poste” retentiront dans la tête du recruteur lorsqu’il tombera nez-à-nez avec un “22” ou “24 ans”.

Mon conseil est donc le suivant : ne mentionne pas ton âge sur ton CV.

Et de manière générale, évite tous les éléments potentiellement discriminatoires, qui n’apportent pas de valeur à ta candidature.

Contente-toi seulement d’indiquer de quelle manière tu es joignable (numéro de téléphone et adresse email).

Les langues sur un CV Débutant

Concernant ton niveau en langue, il est primordial que tu te montres précis sur ton CV.

Si tu es très bon en anglais, plutôt que de mettre une barre de progression (très fréquent), privilégie une information factuelle.

Indique ton score au TOEIC ou n’importe quelle autre attestation que tu as reçue au cours de ton parcours.

Si tu n’en as pas, tu peux par exemple mentionner que tu as un niveau courant en Espagnol car tu as travaillé plusieurs mois à Madrid durant tes études.

L’idée est de définir ton niveau, puis de donner une information complémentaire qui démontre que tu as ce niveau.

Évite en revanche de préciser que tu as un niveau rudimentaire en chinois car tu as suivi 10h de cours sur cette langue au lycée… Ça ne va pas apporter grand-chose à ta candidature.

N’oublie pas que l’objectif à travers ton CV, c’est de mentionner uniquement les informations qui te font marquer des points vis à vis du job que tu vises.

Fais court mais efficace. Ok ?

Reste attentif car on en arrive à la partie la plus importante : le contenu à donner à un CV sans expérience.

Le contenu du CV sans expérience

La principale cause d’un CV jeune diplômé (ou CV de candidat avec peu d’expérience) qui tombe aux oubliettes est la suivante : ne pas correctement mettre en valeur ses expériences.

Car c’est ce qui fera la différence entre un CV qui décroche entretien sur entretien et un CV qui peine à séduire…

Alors évite à tout prix de te planter dans la description de tes expériences passées.

C’est une faute qui peut se manifester de différentes manières mais je peux t’assurer que c’est une des principales causes de l’échec d’une candidature.

Malheureusement, j’ai constaté ce problème sur de très nombreux CV de jeunes diplômés et travailleurs qui débutaient sur le marché du travail.

En effet, les quelques expériences professionnelles qu’ils avaient connues étaient souvent mal mises en valeur.

Nous allons voir comment éviter ces erreurs.

Comment éviter les “termes scolaires”

C’est récurrent.

Sur de nombreux CV débutants (pour ne pas dire la majorité), pour nommer leurs expériences professionnelles, les candidats utilisent des dénominations telles que “stage”, “emploi saisonnier”, “job d’été”…

Certes c’est vrai, ces expériences s’inscrivaient dans le cadre de leurs études ou de leurs premiers pas professionnels durant l’adolescence.

Il y a toutefois un problème avec ces termes.

Rappelle-toi ce que je t’ai dit.

Le risque du CV est de présenter des éléments qui te discriminent aux yeux du recruteur.

Et en tant que jeune travailleur, quel est le principal élément discriminatoire auquel tu es confronté ?

La réponse se trouve dans la question : ton « jeune » âge.

Et les termes “scolaires” comme ceux que je viens de mentionner vont immédiatement raisonner dans la tête du recruteur, durant les 15-30 secondes de lecture de ton CV, comme des indications que tu es jeune et inexpérimenté.

Mon conseil est donc d’éviter ces termes et de privilégier des termes « métiers ».

Tu as réalisé un stage dans un cabinet RH en tant que chargé recrutement ?

Ok super, présente simplement cette expérience comme une expérience de “Chargé de recrutement”. C’est ce que tu as fait non ?

Tu as collé des timbres sur des enveloppes dans une poste durant tout le mois de juillet pour pouvoir te payer des vacances au mois d’aout ?

Ok super, ça montre que tu es travailleur.

Présente cette expérience comme une expérience de “Guichetier en bureau de poste” et non pas “d’employé d’été”.

Comment bien décrire ses expériences

Très souvent, lorsque je parcourais les CV de candidats, je ne parvenais pas à mettre la main sur les informations qui, en tant que recruteur, m’intéressaient pour le job à pourvoir.

Le pire c’est que les CV concernés, que je découvrais sur le site de Pole Emploi au mois de Septembre, étaient toujours disponibles sur ce même jobboard au mois de Novembre…

Et ce qui est triste dans tout ça, c’est que certains de ces candidats avaient le bagage pour décrocher le poste qu’ils visaient.

Le problème venait simplement d’une mauvaise mise en valeur de leurs expériences professionnelles : cela se traduisait surtout par le manque de résultats/chiffres renseignés.

En effet, il faut à tout prix éviter ce que j’appelle « le CV liste de courses », dans lequel tu vas décrire tes expériences en mentionnant chaque tâche que tu as été amené à réaliser.

Si par exemple tu as travaillé en tant que téléconseiller chez Orange, je te déconseille de lister l’ensemble des actions qui t’étaient demandées : « Réponse aux appels entrants des clients – Traitement des demandes de dépannage… »

C’est ce que tu as fait, d’accord. C’est cool mais s’il le souhaite, le recruteur peut accéder à ces informations sur internet en tapant « Téléconseiller, fiche métier ».

Et pourtant, c’est ce que la plupart de tes concurrents vont écrire sur leur CV.

A la place de ce « CV liste de course », privilégie donc un « CV résultat ».

Cela signifie que tu vas indiquer tes performances au cours de cette expérience plutôt que les tâches standards qui étaient demandées.

Par exemple, tu mentionneras : « 15 dépannages clients en moyenne par jour : 4ème meilleur téléconseiller au sein d’une équipe de 20 » – « Mise à jour de la base de données de l’entreprise : détection de 7 nouvelles problématiques clients » – « CDD initial de 1 an : renouvelé une seconde fois » …

L’objectif est de te faire remarquer positivement, en démontrant que ton état d’esprit est orienté résultat (ce que recherche une entreprise).

Tu remarqueras aussi que j’ai mis des chiffres. Cela rend tes arguments factuels et crédibles. Peu importe ce que tu as fait, trouve des chiffres qui viennent souligner tes performances !

Crois-moi, ce type de description de poste aura beaucoup plus de gueule ! 😉

Comment faire un CV quand on a peu d’expérience : ce qu’il faut retenir

J’espère que cet article t’a permis de mieux appréhender l’état d’esprit des recruteurs au moment de découvrir ton CV et de comprendre comment éviter les erreurs qui expédient illico celui-ci à la poubelle !

Les deux questions que tu dois te poser pour être certains que ton CV ait de bonnes chances de décrocher des entretiens sont les suivantes :

  • Quels éléments (compétences clés, expériences proches du poste visé, formations, mots-clés…) faisant de moi le candidat idéal pour ce poste, puis-je indiquer ?
  • Comment puis-je organiser ces informations pertinentes pour ma candidature afin que, durant les 10 à 30 secondes de lecture, le recruteur les absorbe toutes ?

Les principes évoqués dans cet article fonctionne très bien. Reste maintenant à les appliquer.

Imagine. Tu procèdes à ces quelques ajustements sur ton CV et dans les semaines qui arrivent, tu décroches subitement entretien sur entretien…

Comment Faire un CV quand on a peu d’expérience ?

Ce serait le pied pas vrai ?

Sache que c’est possible mais que ce ne sera toutefois pas facile.

Cela va te demander un travail de fond important.

De plus, faire un bon CV n’est qu’un commencement.

Il existe de nombreux autres paramètres qui conditionnent la réussite d’une recherche d’emploi pour un jeune avec peu d’expérience : la lettre de motivation, la confiance en soi, le conditionnement mental, la préparation aux entretien d’embauche…

Oui je sais cela fait beaucoup d’éléments à travailler.

Et si je te disais que dans une formation gratuite de seulement une semaine, j’aborde en profondeur toutes ces thématiques afin de te transformer en champion de la recherche d’emploi…

Ce serait top pas vrai ?

Et bien figure toi que cette formation existe et que tu peux bel et bien en profiter gratuitement ! Je t’explique tout ici si cela t’intéresse.

Maintenant, tu sais ce qu’il te reste à faire pour progresser vers ton objectif…

Commence déjà par améliorer ton CV en appliquant les principes évoqués dans cet article ! 😉

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top