Menu Fermer

Comment se fixer des objectifs pour s’accomplir dans ses projets professionnels et être heureux ?

Aujourd’hui, je souhaite aborder un thème qui m’est cher: la vision long terme ! Comme vous le savez si vous avez lu mes autres articles, j’accorde une très grande importance au fait de piloter sa vie, et plus particulièrement sa trajectoire professionnelle. J’entends par là qu’il est vraiment fondamental d’établir une stratégie qui vous permettra de vous diriger dans la direction que vous souhaitez.

Mais avant toute chose, il est primordial de justement déterminer où vous souhaitez aller.

La notion d’accomplissement ou de réalisation de soi est difficile à saisir et à expliciter pour beaucoup de gens. En fait, la difficulté réside souvent dans le fait qu’on ne se connait pas forcément très bien et que nous n’avons jamais réfléchi de manière approfondie à ce qui était fait pour nous. Au lieu de ça, on fait les études que l’on nous conseille de faire et on suit un chemin tout tracé sans vraiment s’interroger sur ce que l’on veut vraiment faire de sa vie.

Ne vous méprenez pas ! Je trouve qu’avoir fait des études est une très bonne chose, si vous en aviez la possibilité. Toutefois, cela ne suffit pas à mon sens. Obtenir son diplôme, choisir le premier job bien payé et attendre tranquillement de voir où le vent vous mènera et bien… Selon moi, ce n’est pas une bonne stratégie !

Vous devez réfléchir en permanence à ce que vous voulez pour votre avenir. Personnellement, je ne peux plus vivre en laissant le hasard décider de mon futur. Evidemment, parfois, certaines opportunités que l’on n’avait pas imaginé peuvent se présenter à nous et remettre en cause tout ce que nous avions prévu auparavant. Mais cela ne fait rien, au contraire, cette opportunité qui vous fait tant rêver devient l’option A et le chemin  que vous aviez initialement imaginé deviendra alors l’option B.

Ce que je souhaite dire c’est qu’il vous faut avoir en permanence un fil rouge qui guide votre vie professionnelle et même votre vie en général. A mon sens, raisonner de cette manière permet vraiment d’être plus heureux et de se sentir plus accompli:

– “Je m’interroge sur ce que je souhaite accomplir, ce que je souhaite devenir, ce que je veux dans ma vie.”

– “Je me fixe des objectifs (les délimiter dans le temps et les quantifier) pour me rapprocher de ces aspirations.”

– “Je procède de manière itérative (agir par des actions régulières allant dans le sens de ces objectifs) pour les atteindre. A côté de ça, je sais m’arrêter de temps en temps, apprécier le travail et le chemin que j’ai parcouru. Au fur et à mesure que j’avance, je reste à l’affut d’autres opportunités et si certaines se présentent, je reconsidère ce que je souhaite faire et au besoin je remets en place un nouveau procédé itératif. ”

– “Une fois mes objectifs atteints, j’apprécie le travail accompli, je profite de cette réussite, et je m’en fixe de nouveaux. Et ainsi de suite…”

Bien entendu, ici je parle principalement de trajectoire professionnelle mais cette façon de penser peut s’adapter à vos projets personnels (famille, sport, construction…).

Qu’est-ce que je veux devenir ? Qu’est-ce que je souhaite accomplir ?

La première chose à se demander est… Qui êtes-vous ?!

Question difficile mais toutefois fondamentale et dont la réponse vous permettra de vous lancer dans une voie qui vous correspond. Pour vous aider, je vous renvoie à mon article sur le le bilan personnel-professionnel.

En faisant ce travail, vous en saurez déjà plus sur vos forces et vos aspirations que la majorité des gens.

Se fixer des objectifs macros et micros

Ici je parle d’objectifs à long terme et de la succession d’objectifs court et moyen terme que vous allez mettre en place pour atteindre ceux à long terme. J’en parle plus précisément dans mon livre “Devenez LA personne dont les entreprises ont besoin”, auquel vous pouvez accéder en remplissant le formulaire à la fin de cet article.

En fait, vous devez établir ces objectifs en fonction de vos forces ou comme le dit Reid Hoffman, le fondateur de LinkedIn, de “vos avantages concurrentiels”.

Je vais prendre un exemple concret : vous sortez d’une école d’ingénieur en Informatique.

– Votre objectif macro 1 : devenir un expert Big Data. Vos objectifs macros n’ont pas forcément besoin d’être extrêmement précis. L’important est vraiment de savoir dans quelle direction vous souhaitez vous diriger. La précision de l’environnement dans lequel vous souhaitez évoluer est un plus mais pas nécessairement obligatoire: elle peut se faire avec le temps. Admettons toutefois que votre souhait soit de créer un service dans ce domaine. Plus vous aurez éclairci votre objectif, plus votre plan pour l’atteindre sera précis, plus vous établirez des objectifs micros pertinents allant dans ce sens.

– Une fois votre macro déterminé, vous allez établir une succession d’objectifs micros qui vous permettront de vous rapprocher du macro. Ici vous souhaitez monter une entreprise/un service dans le domaine des Big data.

La question à se poser est la suivante: Quelles compétences et relations me permettront d’atteindre ce but ?

Votre objectif micro numéro 1 peut ainsi être d’intégrer une start-up dans ce domaine afin d’acquérir des connaissances. Votre objectif micro numéro 2 peut être de développer ensuite votre réseau en utilisant des méthodes spécifiques à cette démarche (mon prochain article sera d’ailleurs consacré à l’utilisation du réseau dans la recherche d’emploi).

Votre objectif micro numéro 3 peut être de changer de poste ou d’évoluer vers une fonction plus orientée Marketing que technique, afin de développer vos compétences de vente et d’accroître votre connaissance du marché.

Votre objectif micro 4 sera alors de rencontrer de potentiels partenaires (toujours grâce au réseau), bénéficiant de compétences complémentaires aux vôtres, pouvant vous épauler dans le processus de création de business.

Saisissez-vous la démarche ? Il s’agit de bâtir un parcours logique avec votre objectif macro en ligne de mire.

Bien entendu, la perfection n’existe pas ! Ceci est très important : ne faites pas preuve de rigidité. Ne vous dites pas “Ca y est j’ai trouvé mon objectif macro, je ne vais me concentrer que sur celui-ci sans tenir compte de mon environnement extérieur !”. Ce que j’entends par là c’est que vos gouts auront peut-être changé dans cinq ans et vous n’aurez plus forcément envie de faire exactement la même chose.

Ainsi il est fondamental d’être capable de “pivoter”. Si au cours de votre cheminement (durant votre expérience en Marketing par exemple) pour atteindre l’objectif macro “créer un service dans le domaine des Big data”, il apparait qu’une nouvelle technologie plus performante et plus innovante que le Big data arrive sur le marché… Il serait peut-être judicieux de surfer sur la vague et d’envisager d’orienter votre projet vers cette innovation.

Au final, à ce stade, vous aurez acquis de l’expérience dans le domaine High tech, vous aurez développé votre réseau et  identifié une nouvelle opportunité plus alléchante que le Big data.

Ce qu’il faut retenir c’est que la linéarité n’est pas une obligation et devient de plus en plus fictive à notre époque. Soyez simplement conscient de la manière dont vous pouvez amener de la valeur au monde.

Bien entendu, savoir ce que vous aimez, vos aspirations, est important afin d’exercer dans un environnement en adéquation avec vos valeurs. Toutefois, il est bien plus important de connaître vos forces, afin d’exploiter “vos avantages concurrentiels”. En effet, nous aimons ce dans quoi nous sommes bon ! Si vous travaillez dans un domaine dans lequel vous êtes le meilleur, vous allez forcément apprécier ce que vous faites…

De la même manière, en restant à l’affut d’opportunités et en continuant à vous développer personnellement, vous allez vous découvrir de nouveaux talents et de nouvelles passions… Il est tout à fait possible que du jour au lendemain, malgré le fait que votre objectif macro 1 vous attire toujours autant, vous soyez soudainement pris d’une nouvelle aspiration profonde.

Non seulement vous détectez cette nouvelle opportunité comme porteuse mais vous vous rendez compte que c’est un projet qui vous permettrait de pleinement vous accomplir. Toutefois, il n’a rien à voir avec le fait de monter un service de Big data…

Vous vous rendez compte que depuis plusieurs mois vous apportez de plus en plus d’attention à votre tenue vestimentaire, vous commencez à vraiment aimer la “science du vêtement”… A côté de ça, vous rédigez des rapports techniques pour votre travail et vous vous rendez compté que l’écriture est un véritable point fort pour vous… Mais ce n’est pas tout ! Vous rencontrez également un blogueur qui vit de ses sites et de ses passions… IL N’Y A PLUS AUCUN DOUTE POSSIBLE: VOUS SOUHAITEZ DEVENIR INFOPRENEUR ET CREER UN BLOG DE MODE !

Il n’y a rien de mal à se découvrir un nouvel objectif macro ! Ce sera le numéro 2 Winking smile. Comme pour le premier, vous allez établir une liste d’objectifs micros pour atteindre celui-ci !

Et maintenant comment gérer vos deux objectifs macros ?

Parce que oui, avoir deux plans de vie c’est bien, cela vous offre une porte de secours si un des deux ne vous amène pas les résultats escomptés. Cependant, travailler sur ces deux aspects sera chronophage, vous demandera forcément des sacrifices mais surtout, une véritable hiérarchisation de votre temps.

Quel est mon objectif prioritaire, le 1 ou le 2 ? Quel est le plus réaliste ? Quel est le plus porteur ?

Vous organiserez alors votre temps et votre énergie en fonction des réponses à ces questions.

De toute manière, gardez en tête que plus vous vous lancerez dans des projets de valeurs, plus vous allez apprendre, plus vous allez vous développer personnellement et plus vous augmenterez vos chances de vous réaliser pleinement au cours de votre vie Smile. La perfection n’existe pas, n’ayez pas peur d’échouer, de vous tromper. Rappelez-vous ce que je répète souvent: mieux vaut utiliser son énergie et son temps pour produire de la valeur plutôt que pour regarder NRJ12, vautré sur son canapé Winking smile.

De plus, vos projets personnels se grefferont également, et deviendront de nouveaux objectifs macros ! Cela peut être le fait de s’investir dans une relation, de fonder une famille, construire une maison, investir dans l’immobilier, devenir une pointure en natation synchronisée ou que sais-je encore ! Smile

L’important reste vraiment de définir vos priorités et d’organiser votre emploi du temps de manière intelligente en supprimant au maximum tous loisirs superflus (gardez votre soirée Macdonald-Netflix pour le vendredi soir seulement, après une grosse semaine de travail Winking smile).

Pour résumer :

– Fixez-vous des objectifs macros (long terme), et établissez tout au long de votre parcours une liste d’objectifs micros (court ou moyen terme) qui vous permettront de vous rapprocher du macro.

– N’ayez pas peur de “pivoter” ! Si au cours de votre parcours pour atteindre un de vos objectifs macros, vous vous apercevez qu’il sera bien plus judicieux de prendre finalement la direction de Nice, plutôt que celle de Marseille (que vous aviez initialement prévu) car celle-ci est moins attractive (potentiel économique, opportunité, vos avantages concurrentiels…).

– Au cours de votre vie, de nouveaux objectifs macros viendront se greffer. Etablissez le même raisonnement (objectifs micros, évolution/pivot avec le temps…) que pour les autres !

– Hiérarchisez votre temps et segmentez votre énergie en fonction de vos objectifs prioritaires.

Alors n’attendez plus, prenez votre vie en main et commencez à voir sur le long terme ! Winking smile

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs La réalisation de soi au travail” organisé par mon blog, Technique Emploi.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 5
    Partages

1 Comment

  1. jeanbaptiste chapelle

    Bonjour, la réalisation de soi au travail….est un objectif atteignable.
    Il est indispensable de se fixer des objectifs à court, moyen et long terme. Pourquoi ? car c’est un levier de motivation et cela évite l’ennui, la sensation d’inutilité. Un point indispensable pour réussir est de se connaître (compétences, qualités, style de vie…) afin d’atteindre le haut de la pyramide de Maslow. Nous sommes tous différents et la définition d’heureux est subjective. Alors mon petit conseil : prenez du recul, consacrez un peu de temps et mettez tout sur papier ou Word pour bien cibler vos objectifs. jean-baptiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "Devenez LA personne dont les entreprises ont besoin" :)