skip to Main Content
Comment Utiliser L’art Du Storytelling Dans Ta Recherche D’emploi

Comment utiliser l’art du storytelling dans ta recherche d’emploi

Nous vivons aujourd’hui dans une société où la concurrence devient de plus en plus forte.

Que ce soit pour les entrepreneurs du web ou les grandes entreprises confrontées à la mondialisation, un environnement de compétition s’est créé.

Les chercheurs d’emploi n’échappent pas non plus à ce phénomène.

Ils sont de plus en plus nombreux à postuler à une même offre et certains d’entre eux se retrouvent malheureusement à chaque fois non sélectionnés dans la short-list finale…

Ceci est vraiment rageant dans la mesure où on en passe du temps à les rédiger ces fichus CV et lettre de motivation !

Mais dis-toi bien que les recruteurs ont souvent un temps très limité pour identifier et recruter un candidat… Ils sont obligés de trier les nombreuses demandes reçues.

Il est donc légitime de se poser la question : “Ok c’est bien beau tout ça, mais comment faire dans ce cas pour se démarquer des autres ?!”.

Très bonne question… Et bien, il faut tout simplement faire ce que les autres ne font pas ! Elémentaire mon cher Watson…

Dans cet article, je souhaite aborder un concept aujourd’hui très répandu dans le monde de la vente, mais finalement assez peu dans celui de la recherche d’emploi (et pourtant, n’oublie pas que la meilleure manière de trouver ton job idéal est de se calquer sur les méthodes utilisés par les commerciaux) : l’art de raconter des histoires ou plutôt ici, son histoire.

storytelling

En quoi le storytelling nous intéresse ?

Comme son nom l’indique, le storytelling consiste à adopter une communication fondée sur une structure narrative, ceci dans le but de renforcer l’adhésion de notre interlocuteur au discours que nous tenons.

Dans le cadre de la recherche d’emploi, il s’agit de raconter sa propre histoire en utilisant cette structure narrative, ceci dans le but de convaincre ton interlocuteur que ton parcours et tous les éléments que tu mets en avant font de toi le candidat légitime au poste visé/projet professionnel envisagé.

Le principe est vraiment de créer une connexion entre ta proposition de service (ton package savoir-faire métier+soft skills) et ses émotions. Et quel est le chainon permettant d’établir cette liaison ? Le storytelling.

Pourquoi ? Parce qu’en narrant ton histoire, l’objectivité de ton interlocuteur vis à vis de ta candidature (point de vue très terre à terre se basant sur des faits : tes expériences professionnelles, tes années d’expériences, tes diplômes,…) va laisser place, dans une certaine mesure, à son imagination et à ses émotions.

C’est un mécanisme utilisé par toutes les grandes entreprises et qui fonctionne à merveille…

Comment crois-tu que Apple a fondé sa réputation ?

L’histoire de deux geeks dans un garage, partis de rien et ayant créé l’entreprise à la plus grosse capitalisation boursière au monde… Ca a de la gueule n’est-ce pas ?

Ecouter ce type d’histoires fait palpiter notre cœur et provoque en nous un sentiment d’attache et d’adhésion.

Rappelle-toi mon insistance quant à l’importance de “faire voyager” tes interlocuteurs, en leur projetant une vision de réussite future pour leur entreprise, leur secteur d’activité ou leur carrière.

Et bien, l’idée du storytelling  dans ta recherche d’emploi est similaire: diminuer le rapport objectivité/subjectivité chez ton interlocuteur !

Attention, à aucun moment il ne s’agit de jouer du pipeau !

Il s’agit simplement d’utiliser ton histoire comme un support argumentaire justifiant ta légitimité vis à vis du poste auquel tu postules/projet professionnel que tu envisages.

Ce support permettra de créer des émotions positives chez ton interlocuteur vis à vis de ta proposition de service, de “te rendre attachant”.

En se connectant à ses émotions, ton histoire va donc jouer sur sa mémoire profonde, susciter chez lui une relation empathique avec elle, et lui donner envie de t’embaucher ou de te recommander. Winking smile

Utiliser des Success Stories

J’ai déjà abordé dans cet article l’importance d’utiliser du contenu factuel démontrant ta capacité à répondre favorablement aux problématiques que tu rencontres.

Par le biais d’une success story, tu ne vas pas raconter ton histoire mais plutôt l’histoire d’un succès que tu as rencontré au cours de ta vie professionnelle.

Cette histoire te permettra à la fois d’étayer ton argumentation mais aussi de répondre aux questions pièges. Voici une manière de la structurer:

– Pars d’une situation initiale (Point A) en présentant le contexte (Où et quand ?), l’objet/la nature du problème rencontré et l’objectif fixé.

– Raconte alors quelles actions tu as entrepris et comment tu as fait ? Pour cela, donne des chiffres et des détails afin d’ajouter une dimension anecdotique à ton histoire (n’oublie pas que c’est le but de la démarche ! Winking smile)

– Termine en exposant l’état de fait de la situation finale (Point B). L’objectif a t-il été atteint ? Qu’est-ce que ton intervention a amenée d’autres ? Quelles compétences/qualités as-tu mis en jeu ? Dans l’idéal, présente un résultat quantitatif, sinon qualitatif.

Construire son histoire personnelle

Avant tout démarche de recherche d’emploi, il est à mon sens fondamental que ce qui justifie en quoi tu es légitime pour le poste que tu vises soit clair pour toi !

C’est ta singularité qui fera la différence. C’est parce que tu es une personne unique que l’on va te choisir. Alors en tout premier lieu, construis ton histoire !

C’est elle qui constituera ton identité de professionnel et mettra en perspective ta valeur ajoutée, ton avantage concurrentiel.

Je vais illustrer cela par un exemple concret.

Admettons que mon objectif actuel soit de décrocher un poste d’ingénieur technico-commercial dans l’innovation à l’étranger pour un groupe international (je prends l’exemple de l’international car cela demande un travail sur soi encore plus conséquent).

Mon rêve serait alors d’accompagner des entreprises dans divers secteurs d’activités dans leurs projets d’innovation (obtention de financements publics et privés).

Je pars avec quelques handicaps: je suis actuellement ingénieur méthodes et non commercial (même si j’ai une courte expérience liée à la vente) et je n’ai connu qu’une expérience de 3 mois (stage) à l’étranger.

J’ai un profil orienté “industrie” (pour rappel j’ai deux expériences dans l’industrie mécanique et nucléaire et une courte expérience d’ingénieur d’affaires. Je travaille depuis maintenant 2 ans) et non “innovation”.

Comment vais-je bien pouvoir faire valoir ma légitimité vis à vis de cet objectif professionnel actuel, à travers mon histoire personnelle ?

– Je vais en premier lieu me présenter rapidement : “Je suis un Ingénieur passionné par la conduite de projet.

Qu’importe le domaine dans lequel j’exerce: avoir des objectifs précis et agir de manière empirique sur divers aspects pour les atteindre et amener de la valeur au monde est ce qui m’a toujours fait vibrer au cours de ma vie professionnelle.”

La je plante le décor, je présente clairement mon attrait pour le fait d’amener de la valeur au monde à travers la mise en place de projets ambitieux, à amener à leur termes. Je vais ensuite développer.

– “J’ai toujours rêvé de participer à la progression du monde et des personnes. Peu importe l’échelle, un projet amenant une valeur quelconque m’amène à m’impliquer et est source de sens pour moi.

En fin d’année 2017, alors que je venais de quitter mon poste d’ingénieur d’affaires, je me suis retrouvé sur le marché de l’emploi, sans savoir de quelle manière continuer à faire vivre cette aspiration.

En effet, à travers ce travail, je m’efforçais de faire progresser sur le plan du développement personnel toutes les personnes se trouvant de l’autre côté de mon bureau, dans le cadre d’un entretien d’embauche.

J’apportais aussi des réponses humaines aux problématiques de mes clients. Je me sentais extrêmement utile… Et à ce moment là, je n’avais plus cette possibilité.

La question était donc : comment continuer à me réaliser à travers des projets professionnels de valeur ?

J’ai beaucoup médité la-dessus durant les 3 mois qui ont suivi, seul dans mes 25 mètres carrés d’appartement avec pour seuls outils mon téléphone et mon ordinateur pour prospecter quelles entreprises pouvaient me permettre de m’accomplir ainsi…

Et soudain… J’ai reçu un coup de fil: on m’a proposé un poste d’ingénieur méthodes dans l’usine fabriquant des pièces de grandes dimensions pour le parc nucléaire français…

Waouh ça c’était vraiment attractif pour moi et coïncidait totalement avec mon envie d’amener de la valeur au monde.

Ici, elle se déclinerait par le fait d’assurer la sécurité des installations nucléaires françaises en produisant des pièces conformes à la qualité et à la règlementation en vigueur.

A côté de ça, je souhaitais vraiment poursuivre ce que j’avais entrepris lorsque j’étais ingénieur d’affaires : donner des conseils emplois et de développement personnel aux gens.

Leur apprendre à mieux communiquer et à mieux se vendre. j’ai donc créé un blog pour partager mon expertise sur le sujet et à terme créer un produit plus poussé que mon contenu gratuit.

Je peux donc aujourd’hui faire progresser les choses à mon échelle, dans l’industrie française et en transmettant beaucoup de valeur aux gens gratuitement, afin de faire baisser au maximum le taux de chômage en France.

Je crois en cette vision de la vente.

Il faut savoir écouter les besoins des futurs clients, leur amener beaucoup de valeur, penser à eux en priorité avant de penser au produit ou service que l’on veut à tout prix vendre.

Je crois également qu’à notre époque, avec l’utilisation de masse d’internet, nos possibilités sont accrues, nous pouvons toucher et aider bien plus de populations.

A nous de l’exploiter intelligemment pour décupler les résultats de nos business.

Grâce à internet et à la digitalisation de masse, je suis aujourd’hui persuadé que l’avenir se trouve dans la prestation de services.

Je souhaite donc poursuivre ma mission professionnelle en aidant les entreprises à se développer pour amener de la valeur au monde.”

Voilà… A travers mon histoire, je transmets de nombreuses informations sur moi et sur mes valeurs.

J’essaie en premier lieu de partir d’un constat de difficulté (“je me retrouve sur le marché de l’emploi, je n’ai plus la possibilité d’amener de la valeur…”), je poursuis par une remise en question en donnant des détails pour éveiller des émotions chez mon interlocuteur (“je réfléchissais à comment poursuivre ma mission dans mon petit appartement, je chassais quelles entreprises pouvaient me le permettre..”), puis je transmets une vision du succès (“je poursuis ma mission en agissant pour l’industrie française et pour essayer de diminuer le taux de chômage”).

Enfin, je termine en projetant ma vision du métier que je vise (commercial dans le financement de projets en l’occurrence ici), puis par ma vision du futur, notamment avec internet et les avantages de son exploitation.

Tu dois avoir une personnalité forte, montrer que tu es unique et que tout ce que tu as dans le ventre fait de toi aujourd’hui le candidat le plus légitime pour le poste visé/projet professionnel envisagé.

Par la suite, tu déclineras ton histoire personnelle à travers tes différents outils de communication (LinkedIn, CV, lettres de motivation, Pitch, success stories, super slides…).

Qu’est-ce que j’entends par là ? Il s’agira simplement de projeter les piliers de cette histoire personnelle (compétences, valeurs, expériences, difficultés, réussites…) dans chacun des canaux de communication que tu utiliseras au cours de tes démarches de recherche d’emploi.

Chacune des stratégies de communication pour lesquelles tu optes aura pour but de renforcer le message que tu souhaites transmettre à travers ta propre histoire et ainsi d’asseoir ton identité professionnelle.

Raisonne ainsi: “Je suis comme cela. Au travers de mon histoire personnelle je mets en avant telles compétences et telles valeurs.

Maintenant, pour véhiculer ce même message, pour crédibiliser mon histoire, je vais construire mon CV, ma lettre de motivation, mon profil LinkedIn, mon elevator pitch (mes 30 secondes de présentation lors d’une rencontre fortuite) de telle manière.”

C’est ce qu’on appelle créer sa marque personnelle. Et le storytelling est justement le meilleur moyen pour faire valoir à ton environnement professionnel (réseaux sociaux, recruteurs…) la valeur de celle-ci.

Alors si tu es à la recherche de ton job idéal, commence à être en accord avec toi-même en rédigeant ton histoire et en l’utilisant comme arme absolue pour démontrer que tu es la personne la plus légitime pour le poste visé/projet professionnel envisagé. Winking smile

Les prochains articles seront justement consacrés au développement de son marketing personnel pour se démarquer sur le marché de l’emploi, ou encore à l’utilisation de LinkedIn.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top