Menu Fermer

Les leviers de réussite de la recherche d’emploi – Episode 1

Voici le premier épisode d’une série présentant les différents facteurs qui vous permettront de réussir votre recherche d’emploi.

Cliquez sur “Play” pour l’écouter ou faites un clic droit ici puis cliquez sur “télécharger” pour le recevoir directement sur votre appareil (par exemple pour l’écouter sur votre smartphone) !

Voici les liens pour accéder aux articles mentionnés dans le podcast :

 

TRANSCRIPTION TEXTE DU PODCAST :

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue sur ce nouveau podcast du blog Technique Emploi.

Je m’appelle Adrien Vaysset et aujourd’hui je vais vous proposer le premier épisode de la série Les leviers de réussite de la recherche d’emploi.

Le premier épisode de cette série Les leviers de réussite de la recherche d’emploi sera consacré aux outils fondamentaux à utiliser. Pour être précis, aujourd’hui je vais en aborder trois. Le premier dont je vais vous parler est la lettre de motivation. Je ne vais pas vraiment vous parler spécifiquement de la lettre mais plutôt d’un mail de motivation. Je vous expliquerai par la suite, la différence que cela peut engendrer.

Le second outil, c’est le CV. Je pense que vous vous y attendiez. C’est un outil qui est aujourd’hui incontournable, surtout chez nous en France. Dans ce podcast, je vais vous donner quelques méthodes et astuces pour rédiger un bon CV.

Et le troisième outil que je vais vous présenter aujourd’hui, c’est le pitch de présentation. C’est sûrement le plus méconnu d’entre eux mais croyez moi, c’est vraiment très important de le maitriser.

Première partie : le mail de motivation. Pourquoi un mail, et pas une lettre ? Dans une situation classique où vous allez envoyer une candidature à un recruteur, cette candidature sera le plus souvent sous forme de mail. Vous allez y mettre un petit paragraphe de présentation, indiquer l’objet du mail, le nom du poste auquel vous postulez … et vous allez attacher en pièce-jointe votre CV et votre lettre de motivation.

C’est un cas standard, ce qui arrive la plupart du temps. Que va faire le recruteur à votre avis ? Il reçoit des dizaines de demandes tous les jours alors il va lire rapidement votre paragraphe de présentation et ouvrir votre CV en premier.

Il va lire votre CV en 30 secondes, grand maximum (en général un peu moins). Il y a alors deux solutions : soit votre CV lui plait. Dans ce cas, il va enregistrer votre mail, le mettre de côté et vous mettre dans la shortlist (ou dans l’étape suivante du processus de candidature). Dans le second cas, il va juger que votre CV ne correspond pas à ses besoins et il ne donnera pas suite. Dans les deux cas, votre lettre de motivation aura été malheureusement inutile.

C’est la situation qui arrive le plus souvent.  Votre lettre de motivation ne sera pas automatiquement jetée à la poubelle mais il est très fréquent que le recruteur ne s’y attarde pas. D’ailleurs, quand vous vous retrouvez en entretien d’embauche, en face du recruteur, qu’a-t-il entre les mains le plus souvent ? Votre CV ou votre lettre de motivation ?

Vous connaissez la réponse.

Quels sont les risques que vous pouvez encourir si le recruteur ne lit pas votre lettre de motivation ? Tout simplement, il ne pourra pas accéder à vos qualités rédactionnelles et argumentaires et cela est un problème important. La candidature, par le biais d’un mail avec lettre de motivation et CV est une invitation à la rencontre. C’est une manière de gagner des points auprès du recruteur et de lui donner envie de vous rencontrer.

Comment allez-vous lui donner envie de vous rencontrer ? Vous allez lui démontrer que vous êtes la personne dont il a besoin : une personne intéressante et professionnelle qui possède les compétences requises. Très honnêtement, pour lui démontrer tout cela, je ne pense pas qu’il y ait besoin de faire une lettre de motivation d’une page Word. Bien au contraire ! Comme dit précédemment, le recruteur ne va passer que quelques secondes sur votre candidature donc il va falloir capter son attention. L’objectif, c’est qu’il accède en premier lieu à votre argumentation par le biais du mail de motivation. Il ouvrira ensuite votre CV qui va lui confirmer que vous êtes un candidat qui l’intéresse.

Passons maintenant au contenu du mail. Ici, je vais illustrer mon propos avec un exemple : un Ingénieur développement qui propose sa candidature à une start-up dans le domaine du biomédical.

1ère partie :

  • L’introduction / L’accroche :

Elle doit se faire en mélangeant deux éléments :

Le premier, c’est l’objet de votre mail et le second, c’est un compliment sur l’entreprise. Comme tous les êtres humains, le recruteur va apprécier que vous parliez de lui et que vous complimentiez sa société.

Tentez une approche qui ressemble à cela :

A la lecture de la valeur que votre start-up souhaite amener au monde médical je souhaite mettre mon énergie au service de cette mission.

C’est simple, franc et vous allez droit au but.

Maintenant que vous avez attiré son attention, il va falloir montrer au recruteur que vous êtes la personne qu’il recherche.

2ème partie :

  • Le développement de votre mail de motivation.

Pour cela, ce que vous allez chercher à faire, c’est de croiser l’offre d’emploi, à laquelle vous postulez avec votre valeur. Votre valeur implique votre expérience, vos diplômes, votre motivation et votre énergie. Vous allez clairement indiquer ce que vous allez apporter à l’entreprise en mettant en corrélation le besoin de celle-ci et la réponse que vous pouvez y apporter grâce à votre valeur.

Voici ce que cela peut donner :

Développer des applications biotechnologiques durant 3 ans m’a permis d’appréhender à la fois les problématiques de synthèse de molécules fonctionnelles mais aussi de connaitre les technologies les plus recherchées dans le biomédical ainsi que leur domaines d’application. Particulièrement à l’aise dans les environnements à taille humaine, je privilégie pour mon épanouissement les PME ou les TPE aux grands groupes. En adaptant vos dispositifs biomédicaux aux besoins du marché, et en m’intégrant aisément à votre équipe de travail je serais un excellent atout en tant qu’ingénieur développement.

Ce que j’ai fait dans ce texte, c’est de répondre aux besoins de l’entreprise en lui démontrant que j’avais une valeur (expérience, diplôme, motivation, énergie…) qui pouvait apporter une réponse à sa problématique. D’autre part, je démontre que j’ai très envie de travailler pour elle parce qu’elle est en phase avec mes valeurs. Ce texte est très court, il va droit au but, et il donne vraiment envie de rencontrer la personne. Pour conclure, soyez pro-jec-tif et éviter d’écrire : veuillez agréer, mes salutations distinguées.

Privilégiez plutôt quelque chose comme ceci :

Je souhaite vivement vous rencontrer pour discuter d’une future collaboration ou Pour vous montrer que ce poste est fait pour moi, je vous propose que nous nous rencontrions.

Cela démontre clairement le ton d’une personne qui a de l’assurance et qui a confiance en elle et cela va séduire le recruteur.

Pour conclure cette partie sur le mail de motivation, la première chose à retenir c’est qu’il s’agit d’une invitation à la rencontre. L’objectif de cet outil c’est que le recruteur vous convoque pour un entretien d’embauche. Vous devez vraiment le séduire par votre état d’esprit positif et projectif, c’est-à-dire vous sentir vous-même persuadé que vous êtes la personne dont il a besoin et que cette assurance transpire dans votre mail.

Ensuite, j’insiste vraiment sur l’importance d’être original. Le recruteur, comme dit un peu plus haut, reçoit des dizaines de candidatures. Démarquez-vous, soyez original, assumez votre caractère et faites en une force qui sera utile à l’entreprise. Mettez clairement en avant vos motivations et vos valeurs et démontrez ainsi qu’une future collaboration entre vous et l’entreprise sera pertinente. Pour terminer, dans les cas de figure où on vous demande explicitement d’envoyer une lettre de motivation, vous allez faire comme si vous rédigiez un mail de motivation de la même manière que je vous ai présenté précédemment.

Vous allez le rédiger dans un document Word (l’enregistrer sous format PDF si besoin) et vous allez nommer le document lettre de motivation puis l’envoyer avec votre candidature.

C’est terminé pour le mail de motivation qui est le premier outil fondamental pour la recherche d’emploi.

Nous allons passer à l’outil le plus connu, c’est-à-dire le CV.

Pour commencer, quel est l’objectif du CV ? Nous en rédigeons souvent dans notre carrière professionnelle mais nous nous demandons rarement à quoi va pouvoir nous servir cet outil.

Le CV est votre vitrine professionnelle. C’est lui qui à travers de votre parcours va vous mettre en valeur. Il doit être simple, aller droit au but et surtout doit être lisible en moins de 30 secondes.

Une fois que vous l’avez terminé vous allez demander à l’un de vos proches de faire les exercices suivants :

  • Tout d’abord lire votre CV. Vous allez chronométrer le temps qu’il va mettre pour cette lecture. Si la durée de lecture est inférieure à 30 secondes, c’est bon. Si en revanche si elle est supérieure, simplifiez-le.
  • Le deuxième exercice est de demander à votre proche de prendre votre CV et de le tenir à bout de bras afin d’analyser sa lisibilité. Ensuite, demandez lui de parcourir visuellement votre CV et posez lui la question suivante : Quels éléments as-tu retenu de la lecture ?

Demandez-vous si ce sont ceux que vous souhaitez mettre en valeur par rapport au poste visé.

Une fois ces exercices réalisés, vous aurez déjà un très bon indicateur sur la lisibilité de votre CV. Passons maintenant au contenu à proprement parler de cet outil.

Voyons en premier lieu les erreurs à éviter. La première, c’est d’écrire plusieurs pages. Le principe est similaire à celui du mail. Vous devez faire écrire chose de court et d’efficace.

Faites un CV d’une page, lisible, sur laquelle vous allez mettre des éléments qui démontrent votre valeur aux recruteurs (valeurs expériences, diplômes …) vis-vis du poste que vous visez.

Ne donnez pas trop d’informations personnelles (votre situation maritale, votre adresse …). Ce ne sont pas des éléments qui vont vous amener de la valeur ou qui vont vous faire marquer des points, il est donc inutile de les mentionner.  Ils pourraient même vous faire perdre des points.

Pourquoi ? Prenons l’exemple de votre adresse. Si vous habitez à des dizaines de kilomètres de l’entreprise, le recruteur (ou la personne qui va vous lire) pourra se dire que vous allez avoir des problèmes de logistique pour arriver à l’heure. Evitez donc ce type d’informations qui ne peuvent que vous desservir.

Même chose avec votre âge car les discriminations dans le marché de l’emploi existent malheureusement. Indiquez seulement vos expériences, vos diplômes … cela sera amplement suffisant pour juger de votre expérience. Evitez également les loisirs superflus.

En effet, tout le monde aime le cinéma, voyager, lire … Les recruteurs lisent ceci tous les jours, alors rappelez-vous de l’importance de se démarquer des autres.

Mettez plutôt des loisirs qui vont apporter de la valeur ajoutée à votre candidature et qui vont montrer au recruteur que vous êtes une personne intéressante comme : un sport à haut niveau, une activité culturelle intéressante …

Dernière chose, évitez les fautes d’orthographe. Faites vous relire si vous avez des difficultés en français car les fautes d’orthographes sont rédhibitoires.

Passons maintenant à ce qu’il faut faire sur votre CV.

Tout d’abord, le titre doit être accompagné d’un sous-titre. Evitez d’écrire Curriculum Vitae car cela ne donnera pas une image professionnelle. Préférez un titre comme le nom de votre poste précédent ou le poste que vous visez.

Si je reprends le cas de figure que j’ai abordé dans le mail de motivation ce sera : Ingénieur R&D.

Vous allez accompagner votre titre d’un sous-titre qui va souligner votre savoir faire métier et renforcer votre image professionnelle.

Cela donnera donc l’intitulé suivant :

 

Ingénieur R&D

Développement d’applications biotechnologiques

 

Avec ces deux éléments, le recruteur saura qui vous êtes d’un point de vue professionnel. Pour le sous-titre, j’ai indiqué Développement d’applications biotechnologiques mais vous pouvez tout à fait indiquer votre nombre d’années d’expérience, un secteur, une spécialisation…

L’important est que vous définissiez votre identité professionnelle à l’aide du titre et du sous-titre.

Au niveau du corps du CV à proprement parler, il n’y a pas de règles prédéfinies. Néanmoins, je vous ai proposé un exemple de rédaction qui me parait cohérent. Il est disponible sur le lien suivant :

De plus, pour avoir un CV pertinent, posez-vous la question suivante avant de le rédiger :

  • Quels éléments faisant de moi le candidat légitime pour ce poste puis-je indiquer ?

Quels éléments, c’est-à-dire, quelles compétences clés, quelles expériences proches du poste visé et quelles formations vais-je indiquer pour persuader le recruteur que je suis fait pour ce poste ?

Je vais reprendre le précédent cas du mail de motivation pour un Ingénieur développement qui va postuler pour un poste dans une start-up dans le domaine du médical. Ici, je vais mettre en avant la précédente expérience dans une société dont les activités sont orientées autour des domaines de la biotechnologie et du biomédical.

Si en revanche, vous avez  précédemment occupé un poste qui ne vous a pas convenu (dans un domaine tel que le commerce ou le management par exemple), ou dans un secteur d’activité différent de la société pour laquelle vous postulez aujourd’hui, ce n’est pas forcément nécessaire de l’indiquer sur votre CV. Ceci est d’autant plus valable si elle n’a aucune valeur ajoutée par rapport au poste que vous visez.

Ainsi, si aujourd’hui vous visez un poste d’Ingénieur R&D et que vous avez fait du commerce précédemment, il n’y a pas forcément de valeur ajoutée à indiquer que vous avez occupé ce poste.

Je rappelle le principal objectif : marquer un maximum de point avec un minimum de données. On veut capter l’attention du recruteur, lui donner de nombreuses informations pertinentes et éviter de donner des informations qui n’apporteront pas une vraie valeur ajoutée par rapport au poste que vous visez.

Vous devez également vous poser la question suivante : comment est-ce que je peux organiser toutes ses informations pertinentes dans ma candidature afin que durant les 10 à 30 secondes de lecture, le recruteur les absorbe toutes ?

Vous allez devoir jouer sur plusieurs éléments : le premier, c’est les polices de caractères. Bien entendu, vous allez mettre les polices les plus importantes pour les éléments les plus importants. Vos expériences professionnelles par exemple, ont plus d’importance que vos activités culturelles ou sportives …

Mettez donc une police plus importante pour vos expériences professionnelles. Ensuite, utilisez une trame de CV cohérente et lisible. Par exemple, mettez vos expériences professionnelles au centre de la page et les informations un peu moins importantes (comme vos compétences en bureautique ou en langues étrangères) dans le coin supérieur droit de la page. L’idée est que votre CV doit être lisible et que le recruteur ait accès très facilement aux informations les plus importantes.

Le dernier élément, qui est le plus important, c’est l’utilisation des bons mots clés. Si vous voulez que le recruteur accède à ses informations pertinentes de manière très simple et très fluide, vous allez devoir utiliser les bons mots clés.

Quels sont ceux qu’il faut utiliser ? Les mots clés pertinents sont en rapport avec vos anciennes expériences, vos diplômes, vos compétences … qui sont en corrélation avec le poste visé. Si par exemple, vous visez un poste d’ingénieur développement web spécialisé sur du codage HTML, indiquez le mot clé HTML dans votre CV. Mettez-le clairement dans votre CV de sorte à ce qu’’il soit facilement accessible.

D’autre part, si vous postulez dans l’industrie agroalimentaire, essayez de placer le mot clé agroalimentaire dans l’une de vos expériences (si vous avez déjà travaillé dans cette industrie).

De manière similaire, si vous postulez pour un poste de Responsable commercial et que l’on vous demande de gérer une équipe, faites clairement ressortir le mot clé management dans votre CV.

Le recruteur a des mots clés en tête par rapport au poste (si vous postulez à une offre bien précise). Si je reprends l’exemple du poste d’Ingénieur développement, le recruteur aura en tête les mots clés suivants : Ingénieur, développement, biotechnologies, biomédical, molécules … A travers l’offre d’emploi, que vous avez lue avant d’écrire votre CV ou à travers les informations que vous avez sur l’entreprise (que vous pouvez trouver sur le site internet) essayez de prendre en compte ces mots clés, de les absorber. Mettez-les ensuite sur votre CV de manière cohérente et organisée afin que le recruteur tombe dessus à la lecture de votre CV. Cela va lui faire prendre conscience que vous êtes en adéquation avec le poste.

Voilà, ce que j’avais à vous dire pour le CV qui est le second outil fondamental que je souhaitais aborder.

Nous allons maintenant passer au troisième et dernier outil qui est le pitch de présentation. Si le CV et la lettre de motivation étaient des outils connus du grand public, le pitch, est au contraire quelque chose qui l’est beaucoup moins. Il est à mon sens, beaucoup trop négligé, voire totalement laissé de côté.

Qu’est ce que le pitch de présentation ? Tout simplement un condensé de tout ce qu’il y a de meilleur chez vous (vos compétences, vos expériences professionnelles et personnelles enrichissantes, vos formations, vos qualités et vos motivations) le tout résumé en moins de 3 minutes à l’oral.

Plus précisément, il s’agit de la réponse que vous donnerez à la question : qui êtes-vous ? Ou, pouvez-vous vous présenter ?

Une autre manière de considérer le pitch est la suivante : vous avez une certaine valeur à amener à l’entreprise. J’appelle cela la proposition de service.

Qu’est ce que la proposition de service ? Il s’agit tout simplement du package englobant votre savoir faire métier et vos qualités humaines (ou soft skills en anglais) que vous proposez à l’entreprise. Le pitch sera tout simplement la version condensée (2 ou 3 minutes à l’oral) de votre proposition de service.

Comment faire un bon pitch ? Il faut avant tout très bien se connaitre : savoir quelles sont ses qualités, ses forces … Si aujourd’hui vous avez des difficultés à définir cela je vous propose mon article Faire un bilan professionnel avant de se lancer qui est accessible sur mon blog Technique Emploi.

Une fois que vous avez parfaitement identifié vos qualités, vos forces et vos aspirations, vous allez mixer ces données avec le contenu de votre mail ou lettre de motivation et de votre CV, le tout en y ajoutant une touche anecdotique et narrative. Croyez-moi, c’est un travail de synthèse qui n’est pas évident mais qui vous amènera des avantages incroyables.

Considérez la chose ainsi : vous êtes un commercial qui doit vendre, non pas un produit, mais votre candidature. Soyez un bon commercial et communiquez efficacement sur vous-même. Ce que je vous conseille de faire, c’est d’écrire un petit peu tous les jours votre pitch jusqu’à avoir quelque chose d’excellent et qui vous met parfaitement en valeur.

Travaillez quotidiennement sur la création de votre pitch et entraînez-vous à le réciter. Si vous voulez un exemple concret de pitch de présentation, je vous en propose un sur mon article du même nom, auquel vous pouvez accéder sur mon blog Technique Emploi.

Pour résumer, respectez bien les règles suivantes : votre pitch ne doit pas être trop long et il doit se concentrer sur ce qui fait de vous ce que vous êtes. Il doit représenter les missions effectuées et vos expériences personnelles ont fait de vous cette personne avec des qualités X et Y (ces même qualités que l’on vous demande aujourd‘hui pour le poste). Donnez des preuves et des exemples à l’appui, avec des chiffres, si possible.

Enfin, adaptez votre pitch à l’environnement, c’est-à-dire à l’entreprise, au recruteur et à l’offre d’emploi. Si vous respectez toutes ces règles, et que vous consolidez régulièrement votre pitch de présentation, vous verrez qu’à terme, ce sera vraiment un outil passe-partout pour votre recherche d’emploi.

C’est tout ce que j’avais à vous dire pour ces trois outils. J’espère que cela vous aidera dans votre recherche d’emploi et dans votre communication. En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement mon livre Devenez la personne dont les entreprises ont besoin. Je vous partage dans ce guide mes méthodes pour apprendre à vous connaître afin de trouver un job qui vous correspond, des astuces pour créer une proposition de service convaincante et pour créer les outils de communication les plus puissants possibles.

 

Merci d’avoir écouté ce podcast, je vous dis à très bientôt pour l’épisode 2 de la série Les facteurs de réussite de la recherche d’emploi.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 8
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "Devenez LA personne dont les entreprises ont besoin" :)