Menu Fermer

Mon defi 30 jours: 7) 10 astuces à connaître pour bien négocier votre salaire

Pour obtenir le salaire qui vous fait rêver, il n’y a pas de secret: vous devez démontrer votre valeur ! Pour cela, il vous faut bien évidemment vous connaître et être capable de formuler ce que vous allez amener à l’entreprise. Il vous faut également adopter une posture sereine et ne pas être intimidé par la question de l’argent. Car oui, beaucoup de personne deviennent mal à l’aise quand la question du salaire est évoquée. Je vais vous présenter quelques techniques que j’ai personnellement utilisé avant d’être embauché en CDI au sein de mon entreprise actuelle.

 

1-Dressez une liste de vos leviers

La chose la plus importante est bien évidemment de justifier pourquoi nous demandons tant. Pour cela, il y a plusieurs choses à prendre en compte. Avant tout, je vous suggère de réaliser plusieurs exercices qui vous permettront de vous connaître parfaitement, aussi bien d’un point de vue qualités que défauts. Vous pouvez faire le petit travail que je vous avez déjà conseillé (Cliquez ici), il est très efficace pour dresser un bilan de qui nous sommes.

Durant l’entretien pour mon poste actuel, les leviers que j’ai utilisé étaient mon excellent relationnel ainsi que mes capacités d’intégration. En effet, j’ai indiqué au recruteur que, grâce à ces qualités, je me retrouvais devant lui pour un CDI après seulement 3 mois de prestation. Très peu de prestataire parviennent à atteindre cet objectif et c’est clairement une réussite dont j’ai tiré profit.

Il vous faut également connaître vos succès probants, votre valeur ajoutée, professionnellement parlant. En clair, qu’est-ce qui justifie (succès passés, expériences enrichissantes,…) que vous demandiez cette rémunération ?

C’est la même chose avec vos centres d’intérêt et expériences personnelles. Si vous souhaitez intégrer une start-up tournée vers les applications biomédicales et que vous avez travaillé bénévolement à la croix rouge vous pouvez par exemple déclarer: “Soigner les gens et apporter de la valeur au monde médical est un de mes moteurs”. Vous montrez ainsi que vous avez plus à apporter qu’un autre candidat ayant “simplement” fait des études en biologie.

Pour le poste d’ingénieur d’affaires auquel j’avais postulé, on m’a demandé de donner une situation dans laquelle j’avais su mon montrer malin. J’ai répondu que durant mon stage en tant qu’Ingénieur Méthodes, j’avais tiré parti de cette qualité. Comment ? En suggérant une modification (que j’ai détaillé au cours de l’entretien) d’un poste de travail qui n’était pas du tout ergonomique. La plupart de mes collègues étaient sceptiques du fait de la faible adaptabilité de ce poste à l’instrumentation que je souhaitais mettre en place. Au final cela permit de multiplier par 1.5 environ le nombre de pièces qui sortaient par jour.

En bref, réfléchissez en amont des entretiens, sur quels éléments vous pouvez vous appuyer, quelles histoires probantes et intéressantes vous pouvez raconter Smile. Révisez bien votre pitch, listez vos plus grandes réussites professionnelles et personnelles et sélectionnez quelques anecdotes valorisantes. N’inventez rien mais contez de véritables prouesses réalisées durant votre parcours ! De cette manière votre visage s’illuminera au moment du récit et votre fierté sera clairement visible. Winking smile

 

2-Connaissez vos paliers

Avant d’en arriver au moment M… le moment où vous serez parcouru des mêmes sentiments qu’éprouvent un joueur de Poker… Vous devez absolument savoir ce que vous voulez ! Cela va sans dire, mais il vous faut connaître avant l’entretien la somme que vous allez demander. Cependant, il y a plusieurs paliers que vous devez vous fixer:

– Le salaire en dessous duquel vous ne pouvez en aucun cas dire oui

– Le salaire à partir duquel vous diriez oui

– Le salaire pour lequel vous seriez très satisfait de votre négociation

– Enfin il y a ce que j’appelle le “salaire Marseillais”… La ce serait la fête…

A la question fatidique, je vous suggère vivement de citer une fourchette se rapprochant de votre salaire Marseillais. Bien évidemment, il faut que vous ayez le courage de demander plus que ce que vous voulez vraiment (sans toutefois abuser pour ne pas se mettre totalement hors budget). C’est tout à fait normal de négocier ! Je suis même certain qu’un candidat qui ne négocie pas sera vu comme quelqu’un qui n’ose pas et qui n’a pas confiance en lui. Il faut à tout prix éviter cela ! Et dans la vie en général, c’est pareil… Demandez les choses ! Vous n’avez rien à perdre.

 

3-Connaissez votre cible

La encore, il s’agit de récolter un maximum d’informations pour votre entretien. Mettez vous ça en tête: dans votre vie, pour n’importe quel acte de négociation, ayez toujours un maximum d’informations sur les parties prenantes de cet acte !

Ici, je parle plutôt d’informations liées à l’entreprise. Il vous faut connaître le chiffre d’affaire de l’entreprise, sa croissance, son potentiel, ses perspectives d’avenir,… Cela vous permet d’avoir une idée globale de ses enjeux et de sa santé financière, ce qui montrera au recruteur, que vous vous êtes informé Smile. Mais surtout, il vous faut vous renseigner sur les salaires moyens pratiqués au sein de la société. Cela vous permettra d’avoir une vision claire de ce à quoi vous pouvez prétendre. Winking smile

 

4-Résonnez Package global

Ne vous focalisez pas simplement sur le salaire ! Il vous faut avoir une vision plus globale. Bien évidemment, je parle du CE de l’entreprise, de plan d’épargne, de la mutuelle,… Mais pas seulement.

Il est aussi très important de raisonner par rapport à ce que vous voulez réaliser au cours de votre carrière ! Je m’explique. Pour ma part, mon objectif avant d’occuper mon poste actuel, était de devenir Ingénieur sur des problématiques de Process/Industrialisation/Méthodes (ces activités sont très liées). Je voulais faire cela dans une grande société, industrielle, et dont les activités s’orientaient vers le secteur de la Métallurgie. Je souhaitais commencer dans la technique pour acquérir un savoir solide sur ce domaine et à l’aube de mes 30 ans, évoluer vers un poste de cadre technico-commercial, où s’entremêleraient des problématiques techniques et de vente. Voilà le parcours qui m’inspiraient !

Ainsi, je me suis mis en recherche d’un poste qui me permettrait l’accès le plus simple et légitime à ce cursus. Je cherchais donc:

– un poste d’ingénieur industriel/technique

– une grande société : car c’est bien connu, les grandes sociétés embauchent des salariés issues des grandes sociétés. Certains vous diront le contraire mais je vous assure qu’avec un profil PME ou TPE, il est difficile de postuler dans une grande structure. Bien sûr, cela est totalement subjectif: il peut être très intéressant et formateur de travailler au sein d’une petite entreprise. Smile

– un secteur industriel où des problématiques liées à la mécanique et au travail des Métaux sont présentes.

Une fois que vos objectifs seront clairs pour vous, vous étudierez les offres salariales avec plus de recul et d’autres critères qu’un simple chiffre. Donc n’oubliez pas de prendre en considération tous ces éléments et vous prendrez ainsi une décision plus objective. Smile

 

5-Montrez que vous avez de la valeur

Je vous suggère également de sous-entendre que vous avez d’autres offres ! C’est comme pour tout : une personne sollicitée aura toujours plus de valeur qu’une personne qui ne l’est pas Winking smile.

Si le recruteur vous pose la question directement, vous pouvez simplement dire que vous avez d’autres propositions que vous ne pouvez pas encore évoquer (soyez factuel, donnez un nombre précis de sollicitations). Si il ne vous le demande pas durant l’entretien, vous pouvez sortir cette information au moment où vous donnez vos prétentions : “Pour toutes les raisons évoquées [….], je souhaite avoir entre X et Y euros. C’est d’ailleurs ce qui m’a déjà été proposé.” Bien évidemment, il vaut mieux avoir réussi votre entretien pour sensibiliser votre interlocuteur à cette approche. Winking smile Il faut qu’il se dise avant le sujet du salaire, “C’est un très bon candidat, il a énormément de valeur, il me plait beaucoup et correspond vraiment au poste”. De cette manière, il sera plus enclin à prendre en considération les différentes offres que vous prétendez avoir reçu Smile. C’est donc à vous de démontrer votre valeur durant l’entretien !

De plus, au moment de la proposition salariale, vous pouvez faire une contre proposition : “La société X m’a proposé Y euros annuel. Dans quelle mesure pouvez-vous vous rapprocher de cette somme ?” (Toujours une question ouverte Winking smile).

 

6-Gérer le timing

Au niveau du timing, c’est la même chose, il vous faut absolument maîtriser votre envie ou peur d’en arriver à ce sujet. Je vous conseille d’attendre que le recruteur aborde le point du salaire. En général, cela se fait en fin d’entretien. Ne mettez pas le sujet sur la table avant car il vous faut d’abord démontrer votre valeur durant tous l’entretien.

S’il ne semble pas disposé à aborder le sujet de lui même à la fin de l’entretien, vous pouvez vous lancer : “Qu’en est-il des conditions salariales pour ce poste ?”

 

7-Soignez votre langage corporel

Votre corps est muet mais parle pour vous.Winking smile Retenez cela. Il y a des dizaines de manières de vous juger, en vous observant simplement. Si vous voulez envoyer un message positif, voici quelques conseils à adopter (extraits de “Comment négocier son salaire ? Entre embauche et promotion”):

C’est bien !Smile : Ayez une posture droite – Souriez naturellement – Faites des gestes larges et amples – Ayez un volume de voix adapté (ni trop fort, ni trop faible) et parlez clairement

Tout mais pas ça…: N’ayez pas les épaules qui tombe vers l’avant et essayez de ne pas vous voûter– ne croisez pas les bras ou les jambes – ne froncez pas les sourcils – Ne parlez pas dans votre barbe – Ne parlez pas à toute vitesse

 

8-Ayez confiance en vous et soyez ferme

Il vous faut adopter une posture de confiance, de fermeté, ceci est très important. Parce que durant la négociation, vous devez montrer que vous croyez sincèrement à ce à quoi vous prétendez. Si au moment d’aborder la question du salaire, votre voix se casse où que le ton que vous employez change du tout au tout, vous allez vous faire bouffer… Le recruteur profitera de ce moment où vous baissez la garde pour prendre le lead sur la négociation. Et ça, il faut à tout prix l’éviter. Restez donc focalisé comme un laser sur votre objectif de départ tout en vous tenant prêt à faire d’éventuelles concessions, si le package global évoqué au 4- est intéressant.

 

9-Entraînez vous

“On ne nait pas expert, on le devient.” Oui je sais je n’ai pas choisi l’originalité avec cette citation mais l’avantage est qu’on peut la transposer à n’importe quelle activité. L’audace et la confiance en soi en font parties. N’hésitez donc pas à accepter des propositions d’entretiens même si vous n’êtes pas emballé par le poste ! Il s’agit d’un entrainement exceptionnel qui vous formera jusqu’à l’entretien tant attendu, et qui ne vous coûtera rien (à part le déplacement) !

J’ai personnellement effectué 7 entretiens avant de trouver mon job actuel. Et encore je trouve que c’est peu. Mais si le premier et le septième avaient été filmés et qu’on les comparait, je pense qu’il serait difficile d’affirmer qu’il s’agit du même candidat…

En plus de ces entrainements en “conditions réelles”, vous pouvez également vous exercer dans la vie de tous les jours ! Comment ? C’est très simple. Prenez l’habitude de vous balader en brocante, au marché ou même chez des petits artisans locaux… et négociez les produits ! Vous pouvez très bien tomber sur un super produit en brocante ou commander une vingtaine de pains au chocolat à la boulangerie (un dimanche matin après une cousinade bien arrosée par exemple…) et là vous posez la question : “Quel prix pouvez-vous me faire pour cela ?”.

Et la je vous assure, vous allez voir la réaction des gens… Winking smile Ils sont totalement pris au dépourvu car c’est quelque chose qui se fait très peu (hormis peut-être en brocante où les gens cherchent à faire de bonnes affaires).

Faites plaisir en indiquant que vous souhaitez réaliser cette énorme commande et au moment de payer vous posez la question… Si heureux d’avoir vendu autant de croissants, le boulanger sera peut-être enclin à vous faire une ristourne et… vous augmenterez votre confiance en vous et aurez réalisé un geste audacieux de plus. Ce qui rendra celui d’après plus facile et celui d’après encore plus facile…. Winking smile

 

10-N’ayez pas honte de parler d’argent !

Nous vivons dans un pays où l’argent est un sujet tabou. C’est comme cela, c’est ancré dans les mœurs. Néanmoins, refusez de ne pas considérer votre salaire comme un élément important de votre future embauche. Evidemment qu’il n’y a pas que le chiffre! Le package global évoqué dans cet article prime ! Mais cela ne veut pas dire que vous devez vous brader. Un apport conséquent de valeur mérite un bon salaire, il n’y a rien à redire la dessus, c’est tout à fait normal.

Mais pour cela, il faut que vous démontriez au recruteur que le rapport (valeur de votre proposition de service/valeur initiale prévue pour le poste) soit supérieur à 1 ! J’espère ne pas avoir perdu les non-matheux par cette belle analogie.

Montrez que vous avez de la valeur à apporter, c’est ce que le développement personnel doit vous amener à faire. Connaissez vos qualités, vos leviers et apprenez à les formaliser ! Formez vous aussi à tous les types de communications afin de mettre parfaitement en valeur vos succès et vos réalisations.

Et entraînez vous aussi à oser, cela représente 50% du travail ! Winking smile

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 24
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "Devenez LA personne dont les entreprises ont besoin" :)